Zone de défense n°9 : plus de cent militaires élevés aux différents grades de l’armée

0

Le chef d’état-major général des Forces armées congolaises (FAC), GuyBlanchard Okoï, a présidé, le 12 janvier à Brazzaville, la cérémonie de port d’insignes de grade à plus de cent militaires promus au premier trimestre de l’année 2019.

Des dizaines de militaires ressortissant de différents corps de l’armée ont été promues aux grades d’officiers supérieurs et de sous-officiers. « Aux promus, nos sincères et chaleureuses félicitations.  Aux autres nos encouragements, le travail ne doit pas s’arrêter. Ayez foi en votre hiérarchie et en vos capacités », a indiqué le général Guy-Blanchard Okoï.

L’heureux promu, l’adjudant-chef Patrick Goma Mbadza, a dédié sa promotion à la puissance divine en indiquant : « L’ardeur et la rigueur de Dieu feront le reste. C’est ce que je dis aux autres ».

À la faveur de cette cérémonie, le chef d’état-major général des FAC a également réitéré et relayé aux militaires l’essentiel du message du chef de l’Etat lors du réveillon d’armes. « Honneur et dignité. Faire beaucoup avec peu dans la gestion du matériel, des effectifs, des maigres ressources financières et des carrières », a-t-il rappelé.

À propos de la gestion des carrières professionnelles, le chef d’état-major général des FAC a indiqué : « Il nous a été rappelé que l’avancement se fait particulièrement par rapport au mérite. Il faudra, avec peu, continuer à nous entraîner, à nous instruire et à nous former. Nous devons continuer à servir avec fidélité et loyauté les institutions de la République. Servir la population avec dévouement et sens du devoir. Nous devons aussi respecter nos engagements sur le plan de la discipline, renforcer les valeurs morales et l’ardeur au travail tout en étant unis. Il nous faudra nous instruire aussi individuellement pour que nous soyons capables d’affronter des examens et concours ».

Légendes et crédits photo : 

Le chef d’état-major général des FAC encourage un nouveau promu/ Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire