Zimbabwe : Emmerson Mnangagwa s’engage à relancer l’économie

0

Le nouveau président du pays a prêté serment à Harare, le 24 novembre, en présence des présidents du Mozambique, du Bostwana, de la Zambie et de la Namibie.

« Moi, Emmerson Dambudzo Mnangagwa, jure qu’en tant que président de la République du Zimbabwe, je serai loyal à la République et obéirai, soutiendrai et défendrai la Constitution et les lois du Zimbabwe », a-t-il déclaré devant plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Le successeur de Robert Mugabe a profité de son premier discours pour faire des promesses à la population. « Nous allons créer des emplois pour notre jeunesse et réduire la pauvreté pour toute la population (…). Les actes de corruption doivent cesser sur le champ », a-t-il indiqué, conscient de la tâche immense qui l’attend.

Emmerson Mnangagwa s’est, par ailleurs, engagé à protéger les investissements étrangers. « Dans ce monde global, aucune nation n’est, ne peut ou ne doit être une île », a-t-il insisté. Le nouveau président faisait allusion aux fermiers blancs qu’il entend compenser. Ces derniers avaient été expulsés manu militari de leurs propriétés par Robert Mugabe, au début des années 2000. Cette réforme de l’ère Mugabe lui avait valu une volée de critiques et de sanctions internationales.

Le nouveau chef de l’Etat a, en outre, rendu hommage à son prédécesseur, « père de la nation ». « Acceptons et reconnaissons tous son immense contribution à la construction » du pays, a-t-il lancé.

À 75 ans, Emmerson Mnangagwa a pris les rênes du Zimbabwe trois jours seulement après la démission historique de Robert Mugabe, qui a été poussé vers la sortie par son armée, son parti et la rue.

 

 

 

 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire