Yves Mpunga lance sa campagne électorale exclusivement en ligne

0

Pratiquement invisible sur le terrain à Kinshasa comme à l’intérieur du pays depuis le lancement de la campagne électorale, Yves Mpunga voit plutôt les choses autrement. Le candidat n°17 à la Présidentielle du 23 décembre s’est résolu de lancer hier, jeudi 6 décembre, sa campagne électorale exclusivement en mode électronique c’est-à-dire sur internet. Pas question pour ce « candidat de la rupture et de la transformation de la RDC » de rencontrer ou d’échanger avec ses électeurs potentiels comme les autres prétendants à la magistrature suprême.

En clair, pour le candidat Yves Mpunga, les calicots, t-shirts, banderoles, képis… n’ont pas de place dans sa campagne électorale, les moyens financiers faisant défaut. C’est par la voie numérique que le n°17 devra communiquer, échanger et débattre avec les internautes via les réseaux sociaux et le site ouvert exclusivement pour la campagne électorale au sujet de son projet de société et ce qu’il compte faire s’il remportait la Présidentielle prochaine.

Mais seulement, estime-t-on, vu le taux de pénétration de l’Internet en RDC, le choix opéré par Yves Mpunga et son équipe de campagne risque bien de leur causer du tort. En réalité, avec cette approche numérique, ce candidat risque bien de s’ériger une barrière avec des millions d’électeurs vivant dans les milieux non couverts par Internet. Surtout quand on sait qu’un candidat président de la République doit être côté sur l’ensemble du territoire national.

Malgré tout, Yves Mpunga tient à remporter la Présidentielle du 23 décembre « pour donner aux Congolais une nouvelle vie, l’espoir d’un nouveau pays ». Car, dit-il, « le Congo a été détruit. Les 17 années du pouvoir actuel, ce sont les 17 années de désolation, de destruction, de destruction de l’éducation. Le Congo a atteint le niveau le plus bas jamais vu au monde, avec un budget le plus bas au monde. Pourtant l’un des pays les plus riches, mais il se retrouve parmi les pays les plus pauvres derrière le Sahara occidental ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire