Votre taie d’oreiller est probablement plus sale que la cuvette des toilettes

0

S’il n’y a rien de plus agréable que de se glisser dans des draps propres, beaucoup ne partagent pas cette passion. Un récent sondage a dévoilé que que 55 % des hommes célibataires de 18 à 25 ans ne changent leurs draps que quatre fois par an. Leur paresse, selon Business Insider, est une catastrophe hygiénique. La nature est bien faite, puisque les quelques 15 millions de cellules de peau que l’on perd chaque nuit sont du pain béni pour les acariens, qui jouent à l’aspirateur sous votre couverture.

Mais les nourrir revient à encourager leur prolifération. En clair : moins vous lavez vos draps, plus vous partagez votre lit avec plusieurs milliers d’arachnides. Et leur multiplication peut avoir des conséquences sur votre santé. Les acariens produisent des protéines qui provoquent des démangeaisons et les yeux rouges chez les individus allergiques. De plus, les acariens sont bien souvent secondés par leurs acolytes de prédilection : les champignons.

Une taie d’oreiller dite normale, lavée régulièrement, contient jusqu’à 16 espèces différentes de champignons et plusieurs millions de spores fongiques selon Business Insider. Pour compléter le tableau, les bactéries se joignent à la fête et pullulent dans les draps sales. Pas de panique, la solution est particulièrement simple à mettre en place : lavez souvent vos draps et taies d’oreillers. Il est recommandé de le faire au moins une fois par semaine, avec l’eau la plus chaude possible afin de tuer le plus de bactéries et d’acariens possible. Essayez et votre peau vous remerciera.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire