Vœux de Nouvel An 2019 : les corps constitués nationaux fidèles à la tradition

0

Les corps constitués nationaux ont échangé, le 7 janvier, les vœux de Nouvel An 2019 avec le couple présidentiel. A l’issue du rituel, certains d’entre eux se sont prêtés aux questions des Dépêches de Brazzaville.

Pascal Tsaty Mabiala, chef de file de l’opposition congolaise : « Nous sommes venus accomplir un devoir républicain. Bien que nous soyons à l’opposition, nous respectons le chef de l’Etat  qui incarne les institutions de la République. En ce qui concerne l’agenda de l’opposition 2019, courant la deuxième quinzaine du mois de mars, les partis de l’opposition vont dévoiler leur programme d’activités de l’année en cours. Nous pensons que la bonne opposition est celle qui formule des propositions à l’exécutif ; c’est ce à quoi nous nous attelons chaque fois. Cependant, nous constatons que le gouvernement est un peu obtus. Mais nous ne nous fatiguons pas ».

Léon Alfred Opimbat, premier vice-président du bureau de l’Assemblée nationale : « les députés ont suivi avec une attention soutenue les messages du président de la République sur l’état de la nation et devant les diplomates accrédités au Congo lors de la présentation des vœux de Nouvel An 2019. Nous avons retenu, pour ce qui est du message sur l’état de nation devant le parlement réuni en Congrès, les principales orientations que le chef de l’Etat nous a données. Il a insisté surtout sur les enquêtes parlementaires concernant les cas de corruption et autres infractions ».

Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, deuxième secrétaire du bureau de l’Assemblée nationale : « Nous venons d’accomplir une tâche républicaine, à savoir échanger les vœux de Nouvel An avec le chef de l’Etat. Dans ses différents discours, le président de la République invite les Congolais au travail et à la lutte contre les antivaleurs. Ainsi, nous devons nous mettre au travail pour le bien de notre pays ».

Henri Ayemessone Zoniaba, député de Souanké: « Notre pays traverse une crise économique et financière grave, nous le savons. Cependant, nous ne pouvons pas perdre l’espoir.  Dans toutes ses adresses, le président nous rappelle que le travail est le seul gage du développement. De même qu’il nous exhorte à lutter contre les antivaleurs et autres comportements déviants. De plus, nous retenons que le chef de l’Etat a appelé de tous ses vœux à l’apaisement dans la sous-région d’Afrique centrale, notamment en République démocratique du Congo où les résultats de l’élection présidentielle sont fiévreusement attendus ».

Jules Moukala Tsoumou, préfet de la Bouenza : « Je suis très content que grâce aux efforts du président de la République, la paix est revenue dans le département du Pool, parce que le département que j’ai la charge d’administrer étant frontalier du Pool, nous avons reçu beaucoup de sinistrés pendant la période de conflits armés. Nous saluons également la reprise du trafic sur le Chemin de fer Congo Océan. Voilà pourquoi nous sommes heureux du fait que le chef de l’Etat insiste sur la paix comme gage du développement d’un pays ».

  

    

  

 

Légendes et crédits photo : 

1-Pascal Tsaty Mabiala
2-Léon Alfred Opimbat
3-Joseph Kignoumbi Kia Mboungou
4-Henri Ayemessone Zoniaba
5-Jules Moukala Tsoumou

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire