Vital Kamerhe: « l’opposition politique ne boycottera pas les élections de décembre »

0

C’est au siège du Regroupement politique G7 que l’opposition s’est réunie hier mardi 23 octobre en l’absence de l’UDPS. L’Union pour la Nation Congolaise (UNC), les représentants du Mouvement de Libération du Congo (MLC ), d’Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi et les autres Alliés, ont annoncé qu’ils ne vont pas boycotter les prochaines élections.

L’opposition politique ne boycottera pas les élections de décembre 2018. Plusieurs plateformes de l’opposition ont exprimé cette position mardi 23 octobre à Kinshasa. D’après leur déclaration politique portée par Vital Kamerhe, ces opposants affirment qu’ils vont se battre pour obtenir le nettoyage du fichier électoral et la mise à l’écart de la machine à voter.

Dans une déclaration commune lue par le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, l’opposition ne boycottera pas les élections. « Nous voulons qu’il soit bien entendu que l’opposition ne boycottera pas les élections du 23 décembre 2018 « , a-t-il martelé.

De quoi rassurer l’UDPS qui avait émis des préalables avant de prendre part à cette marche de l’opposition. Le parti d’Etienne Tshisekedi voulait s’assurer que les autres partis d’opposition ne cherchent pas à se mettre en marge des élections. 

Kamerhe a évité de parler de l’absence de l’UDPS, se contentant simplement d’appeler à la mobilisation de l’ensemble de la population congolaise.

DES PRESSIONS POUR DES ELECTIONS TRANSPARENTES

 

Par ailleurs, le leader de l’UNC est revenu sur les exigences de l’opposition. Il a indiqué, à cet effet: « Il doit être entendu que l’opposition politique ne boycottera pas les élections du 23 décembre 2018. L’opposition politique va se battre sans relâche pour qu’on puisse écarter la machine à voter, une machine qui est sans une base légale. L’opposition se battra aussi pour que le fichier électoral soit nettoyé pour que nous ayons des élections crédibles, libres et transparentes, écartées de toute fraude pour que le peuple congolais, devant sa conscience puisse se choisir ses futurs dirigeants. Nous disons non à la parodie électorale qui se prépare », a rapporté Vital Kamerhe.

Le président de l’UNC a saisi cette opportunité pour faire état de l’accusé de réception du Gouverneur de la ville de Kinshasa. Ce, avant de réaffirmer : « Nous irons aux élections du 23 décembre 2018. Cette marche est contre la machine à voter et non synonyme du boycott. Donc, l’opposition va marcher le 26 octobre 2018 contre la machine à voter »

« Nous demandons aux mamans, aux jeunes, aux papas de venir nombreux avec leurs sympathisants car il s’agit du grand rendez-vous du peuple congolais avec l’histoire », a-t-il dit. 

Les partis politiques et regroupements tels que le MLC de Jean-Pierre Bemba, la Dynamique de l’opposition de Martin Fayulu, l’Ensemble de Moise Katumbi, le SYNCO de Matungulu, le Nouvel élan d’Adolphe Muzito et l’UNC de Vital Kamerhe ont signé cette déclaration. 

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire