Violences aux Kasaï: le MR dénonce «l’acharnement» contre Clément Kanku

0

Le Mouvement pour le Renouveau (MR) fustige ce qu’il qualifie d’acharnement du Parquet général de la République contre son président, Clément Kanku.

Le secrétaire général de ce parti, Lucien Ingole Isekemanga, a fait cette dénonciation, mardi 11 juillet, au cours d’un point de presse, à Kinshasa.

Il a également estimé que la justice [congolaise] est instrumentalisée par les détracteurs de Clément NKaku.

«L’empressement avec lequel cette affaire (enquête sur les violences aux Kasaï, NDLR) prend l’allure a un caractère d’acharnement contre le député national Clément Kanku», a fustigé Lucien Ingole.

Il s’étonne que le président du MR ait reçu deux mandats de comparution, en l’espace de deux jours:

«Le vendredi dernier, on a reçu une invitation du Parquet général de la République, appelant l’honorable à comparaitre. Hier [lundi dernier], le parquet général a encore envoyé le mandat de comparution. Le Procureur général de la République pose des actes comme si une main noire le pousse alors que Clément Kanku bénéficie encore de son immunité».

Pour le secrétaire général du MR, la poursuite contre Clément Kanku ne se justifie plus aussi longtemps que l’affaire avait été vidée par le Conseil de sécurité provinciale du Kasaï.

«Clément Kanku a été entendu en présence de tous les services de la République mais il était blanchi. Le PGR peut se référer au rapport de cette réunion provinciale de sécurité», propose-t-il.

Pour rappel, le quotidien américain The New York Times qui s’appuie sur un enregistrement trouvé dans l’ordinateur de la Suédoise Zaina Catalan, l’un des experts de l’ONU assassiné dans le Kasaï, affirmait que Clément Kanku serait impliqué dans les violences liées à la milice Kamuina Nsapu aux Kasaï.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire