Violence conjugale: quinze ans de travaux forcés et des millions d’amende pour Patrick Fouti

0

En dehors des années de travaux forcés, le condamné paiera trente millions de FCFA d’amende, selon le verdict rendu le 8 février, au Palais de justice de Brazzaville, en début de soirée, après une longue audience.

Patrick Fouti avait roué sa femme, Marlène Binta Tchibinda, de coups de machette dans la nuit du 20 janvier dernier, pour infidélité supposée. Il avait pris la fuite avant d’être rattrapé par la police.

Le 8 février à la barre, il a tenté de justifier son acte en présence de la victime qui a quitté son lit d’hôpital pour prendre part à l’audience. Patrick Fouti a évoqué l’infidélité de sa femme qui de surcroît, a-t-il dit, le battait régulièrement. C’est ainsi que, le 15 janvier, décidait-il d’acheter une machette pour en finir avec elle. Placée sous le matelas, Patrick Fouti a sorti cette machette cinq jours plus tard pour passer à l’acte, blessant gravement sa femme admise à l’Hôpital central des armées Pierre-Mobengo  depuis lors.

Les faits que le condamné a retracés donnent à croire que le forfait était prémédité. Lors de l’audience, la victime a tenté de donner sa version des faits mais sa voix n’a pas porté pour se faire entendre. Elle a quitté le Palais de justice avant que le verdict ne soit prononcé. Son état de santé qui s’améliore progressivement ne lui a pas permis d’y rester jusqu’à la fin de l’audience. C’est donc à distance qu’elle a appris la condamnation de son bourreau de mari à quinze ans de travaux forcés et à une amende de trente millions de FCFA.

Légendes et crédits photo : 

Patrick Fouti sur le banc des accusés

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire