Violée par 7 personnes à Tenke, une fillette de 12 ans pas soignée faute de moyens

0


 
L’ONG des droits de l’homme « Eben Ezer » section de Tenke dans le Lualaba a lancé mardi 2 octobre un cri d’alarme en faveur d’une fillette de 12 ans, violée dimanche dernier par un groupe de sept garçons. Ces derniers lui ont causé plusieurs lésions. L’infortunée n’est pas prise en charge jusque-là, faute des moyens, s’alarme l’ONG.
 
« Nous avons eu un cas de viol d’une petite fille de 12 ans. Il y a 7 garçons qui l’ont agressé et de là jusqu’à la violer. Nous avons pu arrêter une personne et les autres ont pris la fuite. Et le monsieur se trouve maintenant au poste de police ici à Tenke », a indiqué coordonnateur de l’ONG Eben Ezer, Martin Mutombo.
 
L’ONG Eben Ezer plaide pour que justice soit faite. Selon lui, à chaque fois qu’on arrête un présumé violeur, « s’il a de l’argent, s’il arrive à Fugurume, on le relâche facilement ».
 
Martin Mutombo invite les autorités à doter la localité de Tenke d’un centre de référence pour la prise en charge des victimes de viol :
 
« Ici, nous n’avons pas d’hôpital de l’Etat pour prendre les premiers soins aux victimes qui ont été violées. Il nous faut de l’argent. Mais, nous nous sommes des défenseurs des droits de l’homme, des ONGD, on n’a pas de moyens. On n’a pas de possibilités pour aider ces victimes ».  

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire