Viol collectif d’une mineure de 13 ans : l’affaire prend des proportions nationales

0

Une fille de 13 ans a été victime, il y a de cela quelques semaines, d’un viol collectif par ses collègues de l’école Révérend Kim, à Kinshasa.

L’affaire a été portée au tribunal pour enfants qui, selon plusieurs Congolais, n’a pas dit le droit comme il se doit. Car un seul garçon, sur les 7 qui composent la bande, est condamné, et sommé de payer une amende de 10 000 $. Tous les autres sont acquittés et poursuivent leurs cours à l’école Révérend Kim, tandis que la victime est renvoyée.

Indignés, des Congolais n’ont pas tardé de dénoncer le comportement des juges qu’ils accusent de corrompus, car parmi les violeurs acquittés, figurent des enfants des « riches ».

L’affaire a quitté les réseaux sociaux et se racontent dans la rue. De passage à Limete, plusieurs combattants en parlent devant le siège de l’Udps. De même qu’à Kauka, commune de Kalamu, ou encore Kintambo/Magasin où, dans un taxi, des passagers commentaient dans le même sens.

Des réactions sont également enregistrées sur la toile, venant de plusieurs provinces où des gens manifestent leur indignation.

Et la vidéo de la mère de la victime, en pleurs, a touché la sensibilité de beaucoup de parents.

Ils exigent l’implication du chef de l’État Félix Tshisekedi, magistrat suprême, pour que tous les violeurs soient punis conformément à la loi, et que les juges soient sévèrement sanctionnés.

Sur les réseaux sociaux, quelques internautes se partagent une pétition pour demander à la première dame de la RDC, Denise Nyakeru Tshisekedi, de s’impliquer pour la condamnation de tous les auteurs du viol collectif sur la mineure de 13 ans.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire