« Ville morte », un consigne qui ne passe pas à Lubumbashi

0

L’appel à la « ville morte » sur tout le territoire national lancé par l’opposition congolaise n’a pas trouvé un écho favorable à Lubumbashi.

Aucune activité n’est paralysée, la population vaque à ses occupations. En prévision des éventuels soulèvements qui viendraient du quartier Matshipisha, le bastion des manifestants de Lubumbashi, la police y a pris ces quartiers depuis quelques jours.

Ce mercredi matin 15 novembre 2017, dans un message radiodiffusé, Jean Oscar Sanguza Mutunda le maire de la ville a demandé à ses administrés de ne pas respecter le mot d’ordre de l’opposition congolaise. Lubumbashi fait figure de mauvais élève malgré sa réputation de quartier général de l’opposition congolaise à cause d’une concentration des poids lourds du G7.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire