Ville morte: la Majorité Présidentielle salue la résistance pacifique de la population (en donne l’autre point de vue)

0

Le Bureau Politique de la Majorité Présidentielle s’est retrouvé hier lundi 3 avril 2017 autour de son Secrétaire général, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko,  pour faire le point sur l’actualité de l’heure. Et ce, compte tenu des circonstances du moment, à savoir les tractations entre le Majorité Présidentielle et le reste des parties prenantes au dialogue.

A l’occasion, il a tenu le Bureau Politique informé des contacts informels avec toutes les branches du Rassemblement, sauf le G7 et l’UDPS qui n’ont pas donné suite à l’invitation de la délégation de la Majorité Présidentielle qui était chargée des contacts informels. De cette rencontre, il s’est dégagé une unanimité de vues concernant le rôle du Garant de la Nation, le Président de la République, dans cette phase de dialogue, pour dénouer le blocage à l’avantage de la démocratie et au bénéfice du peuple congolais.

Concernant le deuxième point consacré à la situation sécuritaire sur l’ensemble du pays, le Bureau politique a exhorté les autorités compétentes à continuer leurs efforts de pacification, particulièrement en direction des milices Kamwina Nsapu, où le problème est en voie de solution durable et acceptée par les autorités coutumières.

Enfin, le Bureau Politique a salué la résistance pacifique des populations Kinoises qui ont bravées menaces et intimidations de façon efficace et dans la dignité pour vaquer à leurs occupations et permettre ainsi aux institutions de fonctionner normalement. La population de la Capitale vient ainsi de donner une réplique valable aux forces radicalisées du Rassemblement incapables de se préparer aux élections et de contribuer positivement à la normalisation du processus électoral conformément aux accords du 18 octobre et du 31 décembre 2016.

Voilà pourquoi la Majorité Présidentielle exhorte la population congolaise, particulièrement sa jeunesse, victime de tels agissements, à faire barrage à ces dérèglements démocratiques qui consistent à prolonger le pays dans le désordre social et la paralysie des institutions pour réaliser le dessein macabre du Rassemblement auquel ils n’ont jamais renoncé, à savoir, accéder au pouvoir par des moyens pseudo-révolutionnaires au mépris de la volonté souveraine du peuple congolais.

A ces fanatiques inconditionnels du désordre politique et à leurs complices, la Majorité Présidentielle affirme sa conviction de la passion du Congo et le patriotisme militant seront toujours les derniers remparts comme ne cesse de le rappeler le Garant de la Nation, le chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire