Vient de paraître:  » Les femmes de Pakadjuma » de Ange Kassongo Adihe

0

L’œuvre de cent six pages de la journaliste, parue aux éditions Pangolin, est sur le marché du livre. Elle a fait l’objet d’une présentation publique, la semaine dernière, par le Pr Malembe Tumandiok, à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication, à Kinshasa.

Le livre fait la restitution des nombreuses descentes de l’auteure au quartier Pakadjuma, réputé milieu de la prostitution à Kinshasa. Ses habitants veulent être considérés comme des kinois puisqu’ils sont de Kinshasa et non être rejetés avec ce cliché de personnes immorales. « Il n’y a pas que les prostitutions à Pakadjuma, il y a aussi des étudiants, des femmes entrepreneures, bref les personnes de bonne moralité qui y vivent », a fait savoir Ange Kasongo.

En effet, le récit  « Les femmes de Pakadjuma’’ raconte l’histoire de la jeune Ophélie qui retourne à Pakadjuma, sa terre natale, après quinze ans passés à Lille, en France. A son arrivé, elle constate que Pakadjuma est resté une enclave, où les autres Kinois ne s’aventurent pas, à cause de sa mauvaise réputation. Elle doit expliquer pourquoi elle tient à partager la vie des femmes de ce quartier pour les témoigner, les aider, mais surtout retrouver ses racines.

« L’idée d’écrire sur Pakadjuma est partie de la perception que les Kinois se font de ce bidonville. Quand on dit Pakadjuma, on pense tout de suite : vol, drogue, prostitution. Mais est-ce vraiment tout ce que résume ce bidonville situé à quinze minutes du centre-ville de Kinshasa ? Je me suis dit de faire une immersion, d’enquêter, de discuter avec les habitants de e quartier pour raconter leur histoire, leur version des faits. Voilà ce qui m’a motivée. Pendant deux mois, j’allais chaque samedi à Pakadjuma », explique l’auteure.

 Ange Kassongo Adihe est diplômée en master de l’Ecole supérieure du journalisme et sciences politiques de Lille, en France. Elle s’intéresse aux questions sociopolitiques de l’Afrique, en particulier de la République démocratique du Congo, depuis une dizaine d’années. Elle est aussi auteure de la série « Lettres de Kinshasa », réalisée en trois épisodes et publiée sur le site Jeune Afrique en 2018.

Légendes et crédits photo : 

La couverture du livre

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire