Vient de paraître :  » Cinq minutes d’imagination » de Zorro Elion

0

Paru aux éditions Edilivre Paris depuis la dernière semaine du mois de novembre, l’essai de deux cent cinquante-six pages met l’homme au centre de la vie sociale.

« Cinq minutes d’imagination » est  disponible en version papier et électronique. Il est divisé en quatre parties. La première parle de   » La lutte contre la pauvreté mentale pour une Afrique en marche « ; la deuxième, quant à elle, aborde  » La définition de l’image  » tandis que la troisième  expose sur « L’éducation, l’imagination et leurs champs d’application « . La quatrième et dernière partie met en exergue la question de  » L’imagination et le système éducatif ».

Selon l’auteur, ce livre  qui est déjà  sur www.edilivre.com est vendu à 1 200 F CFA la version électronique et à 12 725 F CFA  la version papier. C’est son tout premier ouvrage. Il est  une chirurgie littéraire, c’est-à-dire une technique  qui vise à panser les maux dont souffre l’humanité. « Il est possible que l’homme soit  sa propre maladie, le virus de sa maladie. Il est possible que l’ignorance soit une maladie très grave, contagieuse, une maladie mentalement transmissible… mais curable grâce à la chirurgie littéraire. On ne peut pas lutter contre la  pauvreté (pauvreté mentale) en luttant contre la pauvreté ou l’existence de la pauvreté. Le seul moyen de lutter contre la pauvreté et avoir des résultats est la lutte contre les influences de la pauvreté. Cet ouvrage est une solution aux problèmes moraux, spirituels et intellectuels des Africains», nous a indiqué Zorro Elion.

« Cinq minutes d’imagination » plaide pour le renforcement du systeme éducatif tout en mettant en avant le changement de comportement et la diversification des méthodes de pédagogie. Ce livre est un véritable voyage vers une Afrique exemptée des conflits, grâce à l’association de l’éducation à la pratique de l’imagination, le développement personnel au développement social.

Légendes et crédits photo : 

La couverture de l’ouvrage

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire