Vient de paraître : Ariane Prefina Mabiri Ma – Kaya publie « Un revers de fortune »

0

L’auteure relate, dans son roman de cent cinquante-huit pages paru  en mai dernier chez L’Harmattan -congo,  l’histoire de Didia, une jeune étudiante brillante, victime d’un viol, qui découvre avec amertume qu’elle est enceinte.

Suite à un examen médical, Didia attend des jumeaux de sexes différents. La jeune fille ne sait pas quoi faire, elle se voit contrainte de garder cette grossesse malgré elle. C’est la plus grosse honte de sa vie. Mais comment dire à ses parents qu’elle est enceinte alors qu’elle était encore vierge? Didia n’y croit pas, elle a peur que cette grossesse honteuse ne jette l’opprobre sur sa famille et que cette dernière ne la rejette, ne sachant pas quelle explication donner aux gens quand ils lui demanderaient comment cela lui est arrivé, elle qui a toujours été un exemple à suivre, un modèle.

Face à cette situation, la jeune étudiante décide d’effectuer un voyage pendant les vacances à Dolisie. Elle informe ses parents de son voyage. « Je compte aller à Dolisie durant ces vacances.  À Dolisie tu dis ma fille ? s’écrie son père, mais pourquoi faire ? tu n’y es jamais partie ?  Voilà pourquoi je dois y aller , répond la fille », lit-on.

Ses parents se regardèrent, l’air très surpris se demandant ce qui était arrivé à leur petite Didia. « Il faut que tu parles avec elle, ordonne l’époux à son épouse, tu dois parler avec elle pour savoir ce qui ne va pas, et tu me mets au courant de cette situation. J’ose croire qu’il lui arrive quelque chose de grave, quelque chose dont elle n’aimerait sûrement pas parler.  Elle souffre, je peux le ressentir même si elle ne le dit pas », pages 13 et 14.

Tout ce que Didia veut, c’est de s’éloigner de tous ceux qui l’entourent ; d’être loin de ses études, mais surtout loin de ses parents, car elle porte des jumeaux dont elle ne connaît pas le père, ces derniers lui portent malheur, elle ne saurait jamais les présenter à qui que ce soit. La jeune fille ne peut s’empêcher de pleurer, tout en provoquant une douleur intense dans son cœur et à ces deux étrangers qui sont dans son ventre.

Didia élèvera seule ses enfants qu’elle ne parviendra pas à aimer, avant de faire une charmante rencontre avec ….

Ariane Prefina Mabiri Ma – Kaya est étudiante en langues vivantes étrangères, inscrite en littératures du monde anglophone et licenciée en littératures et civilisations du monde anglophone à la Faculté des lettres, des arts et des sciences humaines de l’Université Marien-NGouabi de Brazzaville. Elle est également auteure du roman « L’affreuse vie de Ndinga ».

Légendes et crédits photo : 

Photo : La couverture du roman « Un revers de fortune » de Ariane Prefina Mabiri Ma-Kaya

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire