Vie des partis : Paulin Makaya appelle à la tenue d’un dialogue inclusif

0

Profitant de la cérémonie de présentation de vœux à la presse nationale et internationale, le 26 janvier à Brazzaville, le président du parti Unis pour le Congo (UPC) a exhorté le pouvoir à la tenue d’une concertation nationale avec la mise en place d’une commission préparatoire mixte paritaire opposition-pouvoir-diaspora.

« Ceux qui ont l’effectivité du pouvoir doivent aujourd’hui comprendre que s’il n’y a pas un dialogue vrai, le pays ne va jamais décoller ou redécoller parce que la crise aujourd’hui, considérée comme économique ou financière, est d’abord politique et il serait souhaitable que ceux qui sont au pouvoir acceptent nos propositions » a déclaré Paulin Makaya.

Le président de l’UPC est allé plus loin en exigeant la libération du général Jean-Marie Michel Mokoko, André Okombi Salissa et bien d’autres. « Nous disons qu’il faut aller au dialogue inclusif mais avant d’y aller, nous avons des amis en prison et on ne peut pas aller à ce dialogue si Jean-Marie Michel Mokoko, André Okombi Salissa et autres ne sont pas dehors. Moi-même j’en sors, parce que j’avais refusé que la Constitution du Congo soit changée. Nous ne voulons pas de Ouesso ni de Sibiti ni d’Ewo, de Brazzaville en 2009 qui n’étaient que des monologues » a-t-il signifié.

La commission préparatoire mixte paritaire aura, selon lui, pour mission d’élaborer un ordre du jour car, les partis politiques feront des propositions de sortie de crise. Il a, en outre, dit ne pas être pour une compromission mais plutôt pour un compromis politique, une symbiose de compromis d’un Congo de paix et d’amour. Paulin Makaya a invité le pouvoir à la compétition des talents.

A la question d’un journaliste sur son état de santé après avoir passé mille cents jours en prison, le président de l’UPC a répondu qu’il se portait bien, même si le pouvoir ne lui a pas autorisé d’aller se faire soigner en Europe. Quant à 2021, Paulin Makaya a signifié que son parti a été créé pour conquérir le pouvoir mais n’empêche pas qu’il aille avec des vrais opposants autour d’une table pour dégager un candidat unique.  

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Paulin Makaya ( au centre) lors de son intervention

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire