Vie des partis : Nganguia Engambé Anguios décrypte la situation nationale

0

Au cours d’un entertien avec « Les Dépêches de Brazzaville » », le 23 octobre, le président du Parti pour l’action de la République Mâ (PAR) a peint un tableau pas trop élogieux de la vie du pays dans son ensemble. 

 

Interrogé sur certaines questions d’intérêt national parmi lesquelles la vie de son parti, le silence constaté de l’opposition politique congolaise, l’avenir des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI), le président du PAR, a dit ce qu’il en pense.

Sur la vie de son parti, Nganguia Engambé Anguios a laissé entendre que celui-ci va mieux. « Le Parti pour l’action de la République Mâ, dont je suis le président, se porte très bien » a-t-il déclaré, ajoutant qu’il en était de même pour l’opposition congolaise dont sa formation politique est membre.

 « L’opposition politique congolaise travaille. En ce moment, nous avons eu à mettre en place des commissions, notamment la commission politique, la commission sur la crise du Pool et celle sur la gouvernance électorale. D’ici à la semaine prochaine, toutes ces commissions nous amèneront les résultats de leur travail. Nous allons convoquer une plénière pour débattre de ces questions et ceci, avant la conférence ou le conseil des présidents », a-t-il précisé.

A propos des négociations avec le FMI, le président du PAR a souligné: « C’est l’épineuse question. Même à notre niveau des partis de l’opposition, nous la  regardons à la loupe. Chaque fois, nous nous informons par les réseaux sociaux et par nos propres moyens. De toutes façons, on entre dans un programme avec le FMI quand on n’arrive plus à gérer un pays. Voilà pourquoi on est dans cette situation. Pour un pays qui a eu quatorze mille milliards de FCFA pour des générations futures, que l’on parle aujourd’hui de programme avec le FMI, c’est impensable. Où est cet argent ? Ceux qui gèrent le pays doivent dire où sont partis ces quatorze mille milliards » .

Revenant sur son exigence lors de sa dernière sortie devant la presse, Nganguia Engambé Anguios a une fois de plus appelé à la démission du Premier ministre, Clément Mouamba. « Je réitère cette demande parce que rien ne va dans le pays. Voyez !  l’Université Marien-Ngouabi est à six mois sans être payée, la Recherche scientifique à neuf mois, les retraités treize mois, les étudiants à l’étranger deux ans. Tout ça, c’est parce qu’il y a une mauvaise gouvernance… », a-t-il soutenu.

Enfin, sur la prétendue connivence de l’opposition avec le pouvoir, le présidence du PAR a balayé cette allégation. « L’opposition congolaise est faite des hommes mûrs. Si nous n’étions pas mûrs, le pays serait au mur. Ce que nous voulons c’est la bonne gouvernance et surtout la tenue d’un dialogue inclusif afin de tracer le bon chemin pour le bien être du pays », a martelé Nganguia Engambé Anguios.

Légendes et crédits photo : 

Le président du PAR lors de l’interview

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire