Vie des partis : le Centre démocratique préoccupé par la situation économique et financière du Congo

0

Dans une déclaration rendue publique à Brazzaville, le Centre démocratique troisième force « Acrotere » a fait le tour d’horizon de la situation socio-économique et politique du Congo, notamment la crise économique et financière, la crise du Pool, la situation des retraités de la CRF, ainsi que les grèves à l’Université Marien-Ngouabi et au Centre hospitalier et universitaire (CHU).

En ce qui concerne la crise économique et financière que traverse le Congo suite à l’abaissement des prix du baril du pétrole, l’Acrotere a proposé au gouvernement que tout en étant en pourparlers avec le FMI dans la perspective de la conclusion d’un programme de sortie de crise, il doit prendre des mesures sociales pour assurer le peuple de sa bonne foi.

Au nombre de celles-ci, figurent, entre autres : la réduction du train de vie de l’Etat ; la restructuration des régies financières en instituant une véritable transparence et un contrôle à tous les niveaux ; la réduction de la masse salariale des agents de l’Etat par leur reversement à la fonction publique territoriale.

Abordant le point de la crise du Pool, l’Acrotere a félicité et soutenu l’ouverture des couloirs humanitaires. « Cette ouverture des couloirs humanitaires doit être précédée par un cessez-le-feu pour rassurer et identifier les sites de cantonnement des combattants. La communauté internationale devrait y être impliquée », précise la déclaration.

S’agissant des grèves à l’Université Marien-Ngouabi et au CHU de Brazzaville, l’Acrotere sollicite le paiement, dans les meilleurs délais, des salaires des travailleurs et les bourses des étudiants ; car, a-t-on rappelé, l’éducation et la santé sont les deux piliers d’une nation.

Par ailleurs, l’Acrotere se dit fortement touché par le non-versement, depuis près de onze mois, des pensions des retraités émargeant à la Caisse des retraites des fonctionnaires (CRF). Le Centre démocratique exhorte le gouvernement à inscrire cette situation dans la liste de ses urgences.

En outre, l’Acrotere a noté que le délai de la détention préventive des acteurs politiques se trouvant en prison est largement dépassé. Il invite, à cet effet, le gouvernement à tout mettre en œuvre pour l’organisation de leurs procès.

Le Centre démocratique troisième force a formulé le vœu de voir le président de la République convoquer une concertation politique au cours de laquelle seront débattus les problèmes que connait le pays actuellement.

« L’Acrotere demande aux Congolaises, aux Congolais et à la classe politique de privilégier l’intérêt général, le développement du pays, la consolidation de la paix et la construction de la nation congolaise », a conclu la déclaration.   

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire