Vie des partis : ‘’La Chaîne’’ présente ses défis politiques futurs à ses militants

0

Le parti de l’opposition a dévoilé ses ambitions, le 15 décembre à Brazzaville, lors de la première édition de sa « Journée du militant », tenue sous l’égide de son président national, Joseph Kignoumbi-Kiamboungou.

Des centaines de membres et sympathisants de La Chaîne ont pris activement part à l’activité qui visait à leur rappeler l’histoire de la création du parti, ses ambitions mais aussi les défis qu’il doit relever pour concrétiser sa vision politique.

En vue d’atteindre cet objectif, le président national de La Chaîne, une formation politique de l’opposition, a fait savoir à sa base qu’elle a une grande part de responsabilité dans ce combat démocratique. Ainsi a-t-il précisé à ses membres qui est militant et que doit-il faire pour contribuer à la bonne marche du parti.

« Ce jour, nous inaugurons la première journée du militant, activité qui doit désormais être un rituel à accomplir tous les ans mais dont la date reste encore à choisir. Cette journée, nous l’avions dédiée aux militants pour nous permettre tous, de mieux connaître le parti, d’où vient-il, où en est-il à ce jour et quels sont ses combats actuels et futurs », a expliqué Joseph Kignoumbi-Kiamboungou.

Il a signifié aux membres de son parti qu’ils s’étaient réunis, entre autres, pour faire triompher l’action militante sur la passivité, vaincre l’espérance sur le désespoir ambiant mais aussi pour permettre à tous de comprendre les enjeux politiques actuels.

Dans son allocution de circonstance, l’opposant en a profité, comme de coutume, pour dénoncer la gestion du pays. A ce propos, il jette l’opprobre sur les gouvernants qui, selon lui, sont à l’origine de ce chaos.

« Le Congo est financièrement malade parce que les gouvernants ont explosé, au-dessus de notre richesse, le niveau de notre endettement, si bien que les salaires dans plusieurs institutions cumulent plusieurs mois d’arriérés, que les étudiants n’ont plus perçu la bourse depuis plusieurs ans, et que le règlement des pensions de retraite accuse bientôt près de vingt mois de retard », a martelé le président national de La Chaîne.

Légendes et crédits photo : 

Les membres de La Chaîne lors de la journée du militant / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire