Vie associative : « Paix et seconde famille » s’investit dans les activités productives

0

Vie associative : « Paix et seconde famille » s’investit dans les activités productivesLes membres du Comité de suivi pour la paix et la reconstruction du Congo, réunis au sein de la mutuelle « Paix et seconde famille », que dirige Jeanne Yandza, ont pris l’engagement, le 13 février, de diversifier leurs activités financières en créant la plus-value productive.

La décision a été prise à l’issue de l’assemblée générale de l’organisation. Selon Virginie Koumba, l’une des membres de la mutuelle, le plénum des membres présents a mis en place une commission ad hoc chargée d’étudier des activités génératrices de revenus sur lesquelles « Paix et seconde famille » compte mettre un accent particulier.

Invitée par des journalistes à les édifier sur ce que sera la mutuelle à la fin du mandat du Comité de suivi pour la paix et la reconstruction du Congo, Virginie Koumba a déclaré : « Pour l’heure, notre institution demeure encore. Je m’interdis d’être négativiste. Les questions de la dissolution du comité de suivi ne constituent pas, pour le moment, notre préoccupation.  Nous nous sommes engagés à créer une mutuelle d’entraide et de solidarité. Nous voulons actuellement renflouer nos caisses en diversifiant nos activités ».

De son côté, le commissaire à la réconciliation nationale du Comité de suivi, Félicien Mabika, qui a présidé les travaux en lieu et place du commissaire général du comité de suivi pour la paix et la reconstruction du Congo, Marius Mouambenga, s’est dit satisfait des rapports présentés par le bureau exécutif après des années d’exercice.

Notons que la mutuelle « Paix et seconde famille » a été créée en 2011. Elle a pour objectif, entre autres, l’entraide et la solidarité entre les membres, ainsi que la création des activités génératrices de revenus pour fructifier les finances de l’organisation.      

 

 

Légendes et crédits photo : 

Le présidium des travaux
 		
Vie associative : « Paix et seconde famille » s’investit dans les activités productives

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire