Vie associative : la Mugef se plaint des retards de reversement des cotisations par le Trésor public

0

La Mutuelle générale de la Fétrasseic ( Mugef) a protesté contre les agissements du Trésor public, le 11 septembre à Brazzaville, à l’ouverture de la 29e session ordinaire de son Conseil d’administration.

Créée pour, entre autres, consolider la solidarité, l’entraide et l’assistance entre ses membres, la Mutuelle générale de la Fédération des travailleurs de la science, des sports, l’enseignement, de l’information et de la culture (Mugef) traverse actuellement une période de tumulte. Selon son président, également président du Conseil d’administration, Abraham Angossina, le grand problème aujourd’hui est le fait que la quasi-totalité des cotisants est en train de partir à la retraite, avec comme conséquence la baisse naturelle des recettes. Ce qui ne permet plus à cette organisation de pouvoir remplir convenablement ses engagements, notamment le paiement des prestations de ses cotisants.

« Nous avons un problème : les reversements se font difficilement et tardivement au niveau du Trésor. C’est ce qui nous bloque aussi. C’est vrai que nos cotisations ont baissé mais si avec un moindre effort le Trésor public pouvait nous reverser immédiatement nos cotisations après chaque salaire, cela devrait faire en sorte que nous avançions », a indiqué le président de la Mugef.

En effet, pour combler le trou laissé par le départ à la retraite de certains de ses cotisants, la Mugef pourra compter sur ses 1113 nouveaux adhérents, à l’issue de la campagne lancée depuis novembre 2017. « La Mugef, notre outil commun de solidarité, est confrontée à ce jour à des difficultés énormes non pas structurelles ou organisationnelles mais conjoncturelles. Voilà pourquoi, ces valeurs cardinales sont emportées par le départ massif à la retraite de nos cotisants, affectant sérieusement nos recettes », a rappelé Abraham Angossina.

S’agissant du Conseil d’administration dont les travaux se tiennent au lycée Pierre-Savorgnan-de Brazza et vont s’achever le 12 septembre, les conseillers examinent, entre autres, les rapports administratif et financier 2017, et adopteront le budget ainsi que le programme d’activités de l’année en cours. Ils suivront également les orientations de la tutelle. « Les documents soumis à votre analyse pour régularisation doivent sans nul doute interpeller vos intelligences pour faire de très bonnes réflexions afin de relever le défi auquel nous avons tous souscrit. J’en appelle donc à la responsabilité de tous pour appliquer sans faille les engagements consentis afin de faire de la Mugef un outil performant de solidarité et de cohésion sociale », a invité le président du Conseil d’administration.

Légendes et crédits photo : 

Le présidium/Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire