Victoire de Félix Tshisekedi: Mende répond à Le Drian, le Congo « n’est ni une province, ni une colonie française »

0

« Il semble bien que les résultats proclamés ne soient pas conformes […] », avait estimé le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, quelques heures après la publication des résultats partiels par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) considérant ces résultats publiés par la commission électorale « contraire à la vérité des urnes » en évoquant la victoire de Martin Fayulu.

Des propos qui seront perçus par le pouvoir en place comme une nouvelle ingérence dans le déroulement des élections et qui entrainera une salve corsée de répliques de la part du gouvernement et notamment du ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende qui rappellera à la La France que la RD Congo « n’est ni une province, ni une colonie française ».

« La France n’a rien avoir dans le scrutin électoral de la RDC. Et Mr Le Drian s’il pense que le Congo est une province de la France ou une possession coloniale de la France, il n’a qu’à prendre un acte pour nommer le président du Congo. »

Depuis son compte twitter, Steve Mbikayi, le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, va inviter la France à « s’occuper de ses gilets jaunes plutôt que des affaires internes du Congo ».

Nous avons financé seuls nos élections qui se sont déroulées dans le calme. À l’annonce des résultats, il n’y a pas eu des protestations dans la rue ! La France n’a pas des leçons à nous faire. Elle ferait mieux de s’occuper des gilets jaunes au lieu de s’ingérer dans nos affaires », a-t-il tweeté.  

https://platform.twitter.com/widgets.js

Avant de reprendre une citation célèbre d’Ahmed Sékou Touré, l’homme qui a conduit la Guinée à son indépendance vis-à-vis de la France pour démontrer que les élections se sont, dès lors, bien déroulées avec des résultats conformes à la volonté du peuple.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Au final, le Quai d’Orsay reviendra vers une position plus diplomatique puisque dans la soirée, lors d’un point de presse tenu par le porte-parole de ce ministère, la France déclarera adopte le même point de vue que l’UA à savoir: un appel à tous les acteurs politique en vue de consolider la démocratie et à préserver la paix dans le pays.

« Comme la mission d’observation et le président de la Commission de l’Union africaine l’ont dit la semaine dernière, nous attendons que le choix démocratique des Congolais soit respecté. Si les candidats à l’élection présidentielle souhaitent contester les résultats provisoires et obtenir plus de clarté, il convient qu’ils le fassent par les voies légales. Nous appelons toutes les parties à préserver le calme qui prévaut depuis la tenue du scrutin. »

À la question d’un journaliste, qui était présent à ce point de presse, au sujet des affirmations de « non-conformité » déclarées plus tôt par le ministre Le Drian, le porte-parole invitera la presse à ne se référer qu’à cette nouvelle déclaration faisant l’impasse sur celle du ministre français des affaires étrangères.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire