V.Club – Al Masry : Ibenge invite les supporters d’éviter de mettre trop de pression sur les joueurs

0

L’AS V.Club accueille ce mercredi 24 octobre 2018 à 17h00 Al-Masry d’Egypte au stade des Martyrs. Les deux formations s’affrontent dans le cadre de la première demi-finale retour de la Coupe de la confédération de la CAF édition 2017-2018.

Après le nul vierge qui a sanctionné le premier acte disputé en Egypte à Port-Saïd, il y a 3 semaines, les deux clubs ne cachent pas leurs ambitions au vue de l’enjeu de cette rencontre du dernier carré d’as. Même si Vita est en ballotage favorable par rapport à son adversaire du jour, rien n’est encore acquis avant le coup de sifflet final de l’arbitre seychellois Camile Bernard. 

Les Dauphins noirs de Kinshasa estiment qu’ils doivent mouiller le maillot et une victoire s’impose pour décrocher une place en finale de la C2. Selon l’entraîneur principal de V.Club en conférence de presse d’avant match hier mardi, son équipe jouera son va-tout dans cette rencontre pour chercher une qualification en finale. Surtout que ses poulains et lui gardent encore à l’esprit le trophée manqué de la Ligue des Champions en 2014.

« Ce match est d’une importance capitale pour nous. Quand on est compétiteur, il faut aller jusqu’au bout. Cela suppose qu’il faut passer étape par étape. On a réussi à sortir de notre groupe ; après cela, on se dit qu’on peut aller jusqu’au au bout. Et ça passe par une victoire demain », a indiqué Florent Ibenge en conférence de presse d’avant match. 

Il a également tenu à rassurer les supporters quant à la forme de son effectif tout en les invitant à éviter de mettre trop de pression sur les joueurs. Notre effectif affiche complet, a confié Ibenge. Ce qui signifie en d’autres termes que le technicien congolais aura toutes ses cartouches en mains pour déjouer le dispositif égyptien et accéder à la finale. 

« Il y a deux choses par rapport à cette pression. On peut avoir une qui nous amène vers le bas, donc négative, d’où on n’espère pas avoir celle-là. Normalement quand on entre sur le terrain, il y a toujours cette adrénaline, ce stress qui monte, mais il faut savoir la dominer. Il faut qu’après le coup d’envoi, ce stress disparaisse. Mais c’est aussi un discours à donner aux supporters. Ils doivent savoir que s’ils mettent trop de pression aux joueurs, ils seront moins bien. Mais par contre s’ils les encouragent, la pression sera du côté des Égyptiens. Il faut qu’on enlève cette pression, il faut que l’envie dépasse la pression », a-t-il souligné.

Il faudra noter que le coach d’Al-Masry ne s’était pas présenté en conférence de presse d’avant-match à l’heure prévue. Il aurait demandé qu’on puisse la décaler. Une revendication qui aurait été rejetée selon le media officer de la CAF, l’Ivoirien Hego Ouattara joint par Radio Okapi. « Il appartient à l’équipe visitée de tracer tous les programmes pas l’inverse », faisait-il savoir. 

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire