Uvira : vague des déplacés de Mahungubwe et Nawera à Lemera-Centre

0

Nouvelle vague des déplacés dans les villages de Mahungubwe et Nawera en groupement de Lemera, sur les moyens plateaux d’Uvira.

Ces déplacés fuient les combats entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et Mai-Mai, depuis le samedi dernier.

Selon des sources sur place, ces déplacés sont exposés aux intempéries et autres carences à Lemera centre et Kidoti.

L’ONG locale de défense et promotion des droits humains ACMEJ plaide pour une assistance en leur faveur.

« Nous sommes au courant que les opérations militaires ont débuté depuis le 29 septembre 2018 dans les Moyens Plateaux précisément dans les villages de Mahungubwe et Nawera. C’est une bonne chose parce que depuis début septembre jusqu’à nos jours, il y a une situation inquiétante dans les Moyens plateaux et nous croyons cette fois-ci que les militaires FARDC vont contrôler toute la zone. Ce qui inquiète est qu’il y a eu mouvement de la population et les gens de Nawera, Mahungubwe sont venus à Lemera Centre et à Kidoti et vivent dans des familles d’accueil. Ils sont venus bredouilles, ils n’ont rien et c’est pourquoi nous demandons aux partenaires internationaux (CICR, HCR et PAM) d’intervenir dans un bref délai parce que vous savez que même à Lemera et Kidoti ils sont en situation difficile. C’est vraiment une urgence car Lemera est en insécurité depuis début septembre et nous pensons cette fois-ci que nos militaires vont contrôler la zone et que nos partenaires vont intervenir » a dit Eric Muvomo, défenseur des droits humains de ACMEJ.

La région d’Uvira est particulièrement agitée avec la présence de nombreux groupes armés nationaux et étrangers qui sèment terreur et désolation dans nombreuses parties. L’armée a promis il y a quelques semaines de mettre tout en œuvre pour neutraliser ces groupes et imposer l’autorité de l’État. Depuis, plusieurs combats sont signalés entre ces groupes et l’armée, poussant plusieurs habitants à quitter leur villages.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire