Uvira : l’armée sollicite l’implication de leaders locaux dans la lutte contre les milices

0

Le commandant du secteur opérationnel Sokola 2, le général David Rugahi Sengabo, a appelé mercredi 3 octobre à Lulimba les notabilités locales de Fizi à conscientiser leurs fils se trouvant dans les milices àdéposer les armes et à se rendre aux FARDC.

« Ceux qui nous font la guerre sont nos enfants, nos frères ; corrigez-les. Dites-leur de déposer les armes, dans le cas contraire ils seront traqués », a déclaré le général David Rugahi au cours d’une réunion du conseil territorial de sécurité élargi qui a connu la participation de plus d’une centaine d’acteurs locaux : chefs coutumiers, autorités territoriales administratives, responsables de l’armée, de la police et des services de sécurité.

L’officier a mis en garde toute personne qui collabore avec ces Maï-Maï et d’autres membres des groupesarmés. Dans ces échanges, les acteurs locaux ont salué le travail abattu par l’armée régulière.  

Ils ont tout de même plaidé pour l’abolition de toutes les barrières érigées sur les routes de la région. A certains endroits, ces barrières sont devenues un moyen de tracasser les voyageurs. Chaque passager débourserait entre 500 à 1000 francs congolais (0.6 dollars américains) à chaque barrière, selon les usagers de la route.  

Après cette dénonciation, le général David Rugahi est passé à l’action, en ordonnant momentanément la suppression des barrières à Lulimba et ses environs. D’autres barrières cependant restent en place sur l’axe Lulimba-Kilembwe, pour des raisons opérationnelles, a-t-il affirmé.

 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire