Uvira/dialogue sur la sécurité et la paix : Tshisekedi dépêche une délégation dans la région

0

Une forte délégation de la Présidence de la République est dans la province du Sud-Kivu depuis quelques heures. Elle vient pour le dialogue sur la sécurité et la paix qui se tient à partir de ce mardi 25 juin dans la ville d’Uvira. La délégation est conduite par le conseiller principal Théo Tshilumbu. Elle a été reçue par le gouverneur avant de se rendre dans la partie sud où les assises se tiendront. 

« Nous allons à Uvira, c’est pour une mission de paix. Pour le chef de l’Etat, la paix est une nécessité, il a promis de tout faire pour que l’Est de la République démocratique du Congo puisse aussi être en ordre de bataille concurremment avec les autres provinces », dit Jean-Jacques Elakano, membre de la délégation aux côtés de Madame Josée Emina.

Sur invitation du gouverneur de province Théo Ngwabidge, cette délégation va réfléchir avec les autres acteurs sur les propositions idoanes pour mettre fin à l’insécurité qui a élu domicile dans les territoires d’Uvira, de Fizi et Mwenga.

Cette situation qui persiste risque de mettre en péril les efforts du Président Félix et c’est pourquoi il s’y penche.

« Le pouvoir appartient à la base. Puisque c’est à Uvira où se pose le problème, nous allons parler avec la population autochtone, elle qui maîtrise les réalités du problème. Nous saluons ceux qui sont partis à Kinshasa pour la cause et nous, localement, nous allons proposer des solutions pour orienter le chef de l’État à prendre des décisions. Nous estimons que comme il a plu au chef de l’État de nous mettre dans cette délégation, nous allons tout faire pour aider le gouverneur qui tient aussi à ce que la paix soit une réalité », poursuit Elakano.

Les territoires d’Uvira, de Fizi, et Mwenga sont en proie de l’insécurité depuis plusieurs décennies maintenant. Les conflits intercommunautaires se sont intensifiés ces derniers mois et les uns et les autres se rejettent la responsabilité. 

Pour rappel, quatre morts et quatre blessés ont été enregistrés lors des affrontements qui ont repris le samedi 22 juin 2019 entre des miliciens de différentes communautés dans les hauts plateaux de Minembwe en territoire de Fizi au Sud-Kivu.

C’est en tout cas ce que confirme le capitaine Dieudonné Kasereka, le porte-parole de l’opération Sukola 2 au Sud-Kivu, dans un communiqué ce lundi 24 juin.

Il révèle que selon les sources sur place, un groupe d’une communauté est allé attaqué les autres groupes des communautés dans les localités de Kisanya et Kijombo, groupement Bashimunyaka secteur de Lulenge.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire