Usage de la machine à voter: la CENI et les candidats présidents s’accordent à mettre en place une commission

0

Les candidats présidents à l’élection présidentielles de décembre 2018 et la Commission électorale nationale indépendante (CENI, se sont accordés à mettre sur pied une commission technique pour résoudre les questions liées aux élections notamment la machine à voter et le nettoyage du fichier électoral. L’annonce a été faite ce jeudi 4 octobre le président de la CENI Corneille Nangaa à l’issue d’une séance de travail entre les deux parties à Kinshasa.

« Les candidats ont salué d’abord le fait que le processus évolue. Mais en plus de cela, ils ont présenté certaines préoccupations concernant certaines questions techniques. Les candidats et la CENI se sont mis d’accord pour qu’une commission technique soit mise en place et cette commission devra permettre d’approfondir toutes ces questions. Le tout dans le but de concilier les impératifs certes techniques de faire adhérer tout le monde au processus, mais aussi de faire en sorte que le 23 décembre l’élection se tienne », a rapporté Corneille Nangaa.

Cette position n’est pas du tout partagée par tous les candidats, principalement ceux de l’opposition politiques et certains indépendants. Marie Josée Ifoku, l’une de candidate indépendante affirme par contre qu’il n’y a pas eu de consensus sur la machine à voter.

« Nous ne pouvions sortir satisfaits parce que la CENI nous a présenté l’état des lieux du processus électoral à ce jouir, et nous les candidats, nous ne sommes pas d’accord avec la machine à voter, le ficher électoral qui pose problème. Entretemps, la CENI ne cesse de déclarer que nous irons aux élections le 23 décembre, mais je ne sais pas de quelle manière parce que nous n’avons pas débattu de la machine à voter qui n’assure personne apparemment. Il n’y pas eu consensus », a indiqué Mme Ifoku.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire