UNIRR n’a pas investi de candidats au double scrutin

0

L’Union pour la refondation républicaine (UNIRR) n’a pas investi de candidats aux législatives et aux locales, mais apporte son soutien à toutes les candidatures centristes sur toute l’étendue du territoire national, a affirmé, ce lundi 10 juillet, Roger Ndokolo, président du centre. « Nous avons opté pour soutenir les partis dont l’alliance dicte la ligne politique de la majorité présidentielle », explique-t-il.

UNIRR n’a pas investi de candidats au double scrutinÀ une semaine du premier tour, son parti indique qu’il reçoit au jour le jour les échos d’une mobilisation massive du corps électoral. « Nous sommes confiants quant au bon déroulement des échéances électorales qui permettront d’élire les députés à l’Assemblée nationale et les représentants de la société civile dans les Assemblées locales ».

Une confiance permettant au président de l’UNIRR d’aborder le premier tour, le 16 juillet, avec l’espérance d’une belle participation. « Donnons au président Denis Sassou N’Guesso la réponse positive par les urnes d’une démocratie participative afin de lui permettre notamment de modifier en profondeur la politique de la gouvernance de notre pays », affirme-t-il.

Il se rappelle de la promesse du chef de l’Etat  au lendemain des « Assises du dialogue national de Sibiti » en 2015, « une politique républicaine avec, au centre, le renouvellement, l’adaptation, la recherche de cohérence, la création d’opportunités majeures en s’appuyant sur les institutions de la Nouvelle République ».

Le premier tour coïncidera à deux jours près le 14 juillet 2015, à la date anniversaire du décès de Côme Mankassan, chantre de la politique du centre au Congo. « Nous y sommes : c’est le moment de renouveler les pratiques et les habitudes en politique ; rompre définitivement avec des comportements inacceptables dans une démocratie moderne, apaisée et transparente », martèle le président de l’UNIRR.

« Allons aux urnes ! », scande-t-il.

Légendes et crédits photo : 

Photo : Roger Ndokolo

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire