Union africaine : la neuvième promotion de formation pré-déploiement du corps des jeunes volontaires débaptisée « Elikia »

0

Réunis depuis douze jours à l’hôtel de la Concorde à Kintelé, les cent jeunes venus d’une quarantaine de pays africains se sont séparés, le 30 novembre, après avoir appris à vivre ensemble et à s’approprier des notions leur permettant d’agir avec efficacité et efficience face aux défis majeurs qui se posent au continent.

Plusieurs thèmes ont été développés au cours de la neuvième formation pré-déploiement du corps des jeunes volontaires de l’Union africaine (UA), débaptisée « Elikia », Espoir en français et Hope en anglais. Il s’agit, entre autres, de l’historique de l’Union africaine (UA) et son Agenda 2063; la Charte africaine de la jeunesse ; le panafricanisme ; le féminisme, le racisme ; l’Afrocentricité ; le développement et l’éducation des jeunes. Les autres communications ont porté sur l’importance du ministère de la Jeunesse ; le leadership ; le marketing ; le curriculum vitae ; la sécurité et la sûreté ; les éléments pratiques du service du volontariat.

En marge de cette session, les participants ont échangé avec des personnalités congolaises sur l’engagement politique des jeunes et les valeurs de l’UA. À côté des enseignements théoriques, ils ont eu également droit à une soirée culturelle animée par des groupes tradi-modernes ; une excursion qui leur a permis de visiter quelques sites touristiques du Congo . De même, ils ont pris part aux travaux de salubrité organisés à l’Institut national de la jeunesse et des sports du Congo.

Clôturant les travaux, la ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, Destinée Hermella Doukaga, a remercié le président de la République du Congo qui, malgré la conjoncture économique morose, a accepté cette neuvième formation. Une décision qui conforte, selon elle, la preuve que la jeunesse occupe une place de choix dans sa vision pour le Congo et pour l’Afrique.

Pour elle, la formation du corps des jeunes volontaires de l’UA est la concrétisation de la volonté des chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres de préparer et d’associer leur jeunesse à la recherche des approches de solutions susceptibles de conduire le continent vers son développement. Elle a également félicité les formateurs pour leur esprit d’engagement et la qualité des enseignements dispensés à travers des thèmes adaptés aux objectifs de cette formation.

« Je suis persuadée que la mise en pratique de ces enseignements par les jeunes contribuera à renforcer l’esprit de solidarité et l’afrocentricité qui sont des ingrédients indispensables à l’unité du continent. Chers jeunes, le métier de volontariat que vous avez librement choisi est certes noble et exaltant mais il comporte aussi bien des épines que des roses », a rappelé Destinée Hermella Doukaga, les exhortant à plus d’abnégation, de courage et de sens de responsabilité afin d’être à la hauteur des tâches qui les attendent et de servir avec professionnalisme partout où l’Afrique aura besoin d’eux.

La jeunesse, une couche majoritaire et dynamique

Elle a, par ailleurs, réitéré la détermination des gouvernements de l’UA consistant à associer toujours les jeunes dans toutes les réflexions et actions visant le développement du continent car, d’après la ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, les jeunes représentent non seulement la couche majoritaire mais aussi la plus énergique, dynamique, innovante et révolutionnaire bien que parfois vulnérable. « Aux côtés des premières générations du corps des jeunes volontaires de l’UA, déployés à travers le continent, vous êtes désormais les porte-étendards. Pour cela, vous devez drainer d’autres jeunes par votre savoir-être, votre savoir-faire pour qu’enfin le volontariat soit véritablement au service du développement de l’Afrique. En tout temps et en tout lieu, ayez à l’esprit que l’Afrique et les Africains comptent sur vous », a-t-elle conclu.

Notons que cette cérémonie qui s’est déroulée en présence du ministre de la Communication et des médias, Thierry Lezin Moungalla, et de celui en charge de la Décentralisation, Charles Ngamfouomo, a été marquée par la remise des attestations de fin de formation aux participants.

Légendes et crédits photo : 

Les officiels posant avec les participants ;
La remise des attestations aux participants/Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire