Unikin: confusion au sujet d’une arrestation

0

Des troubles ont éclaté hier jeudi 20 juillet dans la soirée à l’Université de Kinshasa, et se sont poursuivis ce vendredi 21.

Pour la deuxième journée consécutive, des étudiants de l’Université de Kinshasa (Unikin) ont manifesté, ce vendredi 21 juillet 2017 au campus universitaire revendiquant la libération d’un de leurs arrêté la veille.

Coups de feu, gaz lacrymogènes à profusion, incendie des véhicules, vitres de bâtiments administratifs caillassées, etc. Tel est le tableau qu’a offert la journée de ce vendredi.

Alors que le bilan officiel n’est pas encore livré au public à cause de la confusion qui y règne, de nombreux témoins rapportent qu’il y a des blessés, voire deux morts. Des allégations fermement dementies par Steve Mbikayi, le ministre en charge de l’enseignement supérieur et universitaire.

Unikin: confusion au sujet d'une arrestation

Lorsque le nouveau commissaire général divisionnaire de la Police nationale du Congo, le général Amuli Bahigwa, a fait une descente sur le site de l’Unikin, afin de rétablir la quiétude, les affrontements entre forces de l’ordre et étudiants ont persisté sur fond des tirs d’armes à feu et jets de pierres.

Contrairement à l’annonce du coordonnateur des étudiants de l’UNIKIN, qui parle d’un retour au calme, des témoins parlent toujours de la présence des hommes en uniforme sur le campus, particulièrement vers le Home 80 réservé aux filles.

Notons que les cours sont suspendus depuis jeudi 20 juillet, et les examens en cours ont étés reportés.Unikin: confusion au sujet d'une arrestation

La police était à la recherche d’un justiciable

Unikin: confusion au sujet d'une arrestation

Selon les services de communication du ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), cette situation n’a aucun rapport avec la politique du pays.

La source précise que, « premièrement, il ne s’agit pas d’un dossier qui concerne directement l’Université ». Des hommes en uniforme, explique-t-on, étaient à la recherche d’un jeune homme dénommé Ben Tshimanga. Ce dernier, signale-t-on, n’est pas étudiant, mais recherché par la justice pour des faits inciviques commis.

Il a décidé de se cacher à l’Université de Kinshasa, plus précisément dans des homes où logent des étudiants.

La police qui était à sa recherche depuis quelques temps, a pu avoir des pistes sur cette cachette. Le jeune, croit-on savoir, serait lié à l’attaque terroriste du Grand marché central « Zando ».

Ainsi, au moment où la police a lancé l’assaut pour le traquer, avec l’aide de quelques étudiants qui ont livré l’information, le fameux Ben se trouvait au centre de la pelouse du home 10.

Pris de panique, les étudiants ont cru être victimes d’une attaque d’hommes en uniforme, et la situation auait alors dégénérée.

Unikin: confusion au sujet d'une arrestation

 

Source : Media Congo

Laisser un commentaire