Une mission du FMI attendue à Kinshasa du 22 mai au 4 juin

0

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo annonce l’arrivée à Kinshasa d’une mission du Fonds monétaire international (FMI) pour des consultations au titre de l’article 4 des statuts du FMI. Durant leur séjour, les experts du FMI passeront en revue la situation macro-économique de la République démocratique du Congo avant d’envisager un quelconque appui financier du FMI au budget de l’Etat.

Il l’a dit, au cours d’une conférence de presse, mardi 30 avril, à l’issue de la réunion du Comité de politique monétaire (CPM). La mission des experts du FMI s’étalera sur la période allant du 22 mai au 4 juin 2019. Cette mission du FMI pourra également se rendre dans la province du Katanga.

« Généralement, ces missions de consultation au titre de l’article 4 des statuts du FMI consistent globalement à l’évaluation de la situation macro-économique du pays. Plus particulièrement, cette mission sera axée sur le renforcement du cadre de gouvernance institutionnelle, sur la mobilisation des ressources intérieures, sur la gestion des finances publiques, la gestion de la dette publique, la gestion des dépenses d’investissements du gouvernement, les dépenses sociales mais également sur le climat des affaires », a indiqué le gouverneur de la BCC, avant d’ajouter que la conclusion ou non d’un partenariat formel avec le FMI dépend du résultat de la mission du FMI à Kinshasa.

« Des services du département Afrique du FMI nous ont également fait entendre que nos négociations sur la conclusion du programme économique du gouvernement appuyé financièrement par le FMI ne seront engagées qu’après examen et validation du Conseil d’administration au 3ème trimestre de 2019. D’où l’intérêt pour la RDC de bien préparer cette mission », a renchéri Deogratias Mutombo.

Pour Deogratias Mutombo, l’arrivée de la mission du FMI en RDC est la concrétisation de la promesse faite par la directrice générale du FMI, Christine Lagarde au président Félix Tshisekedi, lors de leur rencontre début avril à Washington (Etats-Unis).

Depuis décembre 2012, le FMI a suspendu son programme formel avec la République démocratique du Congo, à la suite de l’opacité dans la gestion des revenus issus du secteur minier. Quelque 7 ans après, les autorités congolaises ont décidé de reprendre les discussions avec cette institution financière internationale. Discussions qui pourront aboutir à la conclusion d’un programme formel avec le FMI afin de pouvoir espérer bénéficier d’un appui budgétaire.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire