Une fillette immigrée de 2 ans passe devant la justice américaine

0

Le lundi 8 octobre, une petite fille âgée de seulement 2 ans a comparu devant le tribunal américain pour être entrée illégalement sur le territoire des Etats-Unis en juillet dernier. La fillette était alors accompagnée de sa grand-mère.

Les faits choquent le monde entier. Ce lundi 8 octobre, Fernanda Jacqueline Davila a fait les frais de la politique migratoire de l’administration Trump. Cette fillette âgée de seulement deux ans est passée devant la justice américaine pour être entrée illégalement sur le territoire des Etats-Unis au mois de juillet dernier.

Fuyant le Honduras avec sa grand-mère pour trouver un avenir meilleur, les deux femmes ont été arrêtées à la frontière et la petite fille avait alors été arrachée à sa grand-mère pour être confiée à un centre de détention pour enfants migrants.

« J’avais décidé de l’emmener en Amérique pour qu’elle vive dans un meilleur environnement et qu’elle ait surtout un avenir », a confié la grand-mère de Fernanda au Times. La fillette, qui ne parle pas un mot d’anglais, a alors été transférée à New York, où elle a été prise en charge par une association d’avocats afin de comparaître devant le tribunal américain.

Un vrai traumatisme pour les enfants

Si Fernanda est la plus jeune enfant à passer devant la justice américaine, elle n’est malheureusement pas la seule. L’histoire de la fillette reflète les conséquences concrètes de la politique migratoire de Donald Trump, qui a malheureusement séparé de nombreuses familles.

Quel que soit leur âge, les enfants se retrouvent bien souvent livrés à eux-mêmes dans des centres de détention spécifiques pour les enfants migrants, avant de passer devant un juge. A seulement deux ans, c’est donc seule que la fillette a été interrogée et jugée par les autorités américaines et sans surprise, celle-ci n’a pas vraiment pu s’exprimer étant donné son très jeune âge.

Après délibération, Fernanda pourra heureusement retrouver très bientôt ses grands-parents en Honduras, qui se battent depuis plusieurs mois pour récupérer leur petite-fille.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire