Un ingénieur et chercheur congolais remporte le prestigieux prix du concours international Green Talents en Allemagne

0

Le citoyen congolais, Nsilulu Trésor Mbungu, a reçu un prestigieux prix annuel du ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche pour sa participation au Forum international de plus haut niveau en développement durable « Green Talents », qui encourage l’échange international d’idées environnementales et innovantes.

Ce prix récompense les jeunes chercheurs et leur reconnaît les réalisations exceptionnelles qui ont permis de rendre les sociétés plus durables. Nommés par un jury d’experts allemands, Trésor Mbungu figuraient parmi les 25 candidats ayant reçu cette distinction et le Premier Congolais à faire la fierté de notre pays dans cette compétion. Les lauréats sont issus de différentes disciplines scientifiques et ont accès à l’élite allemande de la recherche. Ils ont participé à un forum scientifique de deux semaines (https://www.greentalents.de/science-forum-2018.php) en Allemagne, du 13 au 27 octobre 2018, qui leur a permis de se rendre dans divers endroits chauds de la science de la durabilité dans le pays.

“Je bénis mon Seigneur et Sauveur Jésus-Christ pour sa grâce sur moi. Je dédie ce prix à la mémoire de mon père Jean-Antoine Mbungu-Mbuangi Zato décédé l’année dernière [Février 2017], et a toute la jeunesse congolaise qui aime la recherche scientifique”, dit Trésor Mbungu.

Nsilulu Trésor Mbungu reçoit son certificat de distinction du Dr. Georg Schütte, secrétaire d’État allemand au ministère fédéral de l’Education et de la Recherche

Candidat au doctorat à l’Université de Pretoria en Afrique du Sud, et, il est un Chrétien né de nouveaux et membre des églises de la borne à Pretoria (Ghopfan Missionary Church, extension de la parole de vie, Limete) où il est le responsable de l’évangélisation. « Green Talents, c’est l’une des meilleures opportunités d’accroître ses compétences en matière de développement durable en Allemagne en particulier et dans le monde en général ». Le candidat au doctorat en génie électrique, Trésor Mbungu, effectue sa thèse de doctorat dans Power group (Group Energie) et Smart grids Center (le centre de réseaux intelligents). Il pense que remporter un Green Talents Awards est une opportunité « d’apprendre de nouvelles stratégies de développement durable, d’améliorer mon travail en échange avec des experts qui peuvent me fournir une base solide pour ma carrière, dont les générations futures pourront bénéficier ».

Ses recherches portent sur la création du comportement du système adaptatif de la structure électrique dans un environnement de réseau intelligent. Le travail vise à développer une coordination énergétique durable en créant un comportement de contrôle optimal, qui peut être mis en œuvre à l’intérieur ou à l’extérieur de dispositifs de compteurs intelligents pour des applications de micro-réseau (Microgrid).

Selon Trésor Mbungu, l’approvisionnement mondial en énergie se heurte à de nombreux défis pour faire face à une demande énergétique croissante. « La température atmosphérique augmente et les ressources énergétiques conventionnelles comme le charbon, le gaz naturel et le pétrole sont en déclin. Simultanément, plus de 1,2 milliard de personnes n’ont toujours pas accès au réseau électrique dans le monde ». C’est le cas pour un nombre important de personnes en République démocratique du Congo (RDC), son pays d’origine et l’Afrique dans son ensemble. « La RDC est l’un des plus précieux pays au monde en ce qui concerne les potentiels en ressources minérales et renouvelables, susceptibles de soutenir le développement durable à travers le monde. La technologie de réseau intelligent est la réponse à plusieurs déficiences du système électrique, non seulement pour la RDC, mais plutôt pour toutes les communautés dans le monde entier ».

Trésor Mbungu vise à créer une nouvelle génération du système de comptage intelligent afin d’améliorer l’efficacité du flux d’énergie sur le réseau. « Cela consiste à intégrer de manière optimale les énergies renouvelables, à minimiser les coûts de production, le fonctionnement et la consommation du côté de la demande, ainsi qu’à réduire les niveaux d’émissions atmosphériques provenant des réseaux électriques conventionnels ».

Avec l’amélioration des flux d’énergie, il espère résoudre les problèmes socioéconomiques dans les secteurs de l’énergie. En outre, Trésor Mbungu espère créer une institution de conseil en recherche et développement pouvant aider plusieurs secteurs de la RDC en particulier et du continent africain en général à mettre en œuvre la recherche appliquée dans le cadre des objectifs de développement durable de l’ONU. « Je crois que la perspective future du développement de la RDC et de l’Afrique dépend des approches de la pensée analytique et de l’innovation en matière de durabilité, de manière à laisser un meilleur endroit où il fait bon vivre à la prochaine génération ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire