Un Franco-libanais pressenti à la tête de DCMP

0

Depuis la démission de Gentiny Ngobila de la tête du comité de gestion, le 25 juillet 2017, Daring Club Motema Pembe (DCMP) a évolué sans comité élu, se greffant sur les épaules de  » l’autorité morale ».

Pour la saison qui démarre ce 20 octobre 2017, les Verts blancs de la capitale veulent mettre les bouchées doubles.

L’Assemblée générale élective prévue ce vendredi 13 octobre 2017 sera, sans surprise, la confirmation de l’opération de séduction enclenchée depuis un long moment par  » l’autorité morale  », Aubin Minaku. Son objectif, semble-t-il, faire appel aux « gros poissons » afin de remettre ce club sur l’échiquier tant national qu’africain.

 » Plusieurs personnalités de tout bord et de toute tendance veulent contribuer dans la réussite du DCMP. On notera entre autre Matondo, ministre provincial des Finances; Michel Kangudia, ministre des Finances, Bonaventure Mutonj; Carole Agitho, dg de la Sonas; Me Bienvenue Liyota, ministre; ou encore plusieurs hauts gradés de l’armée congolaise.

Dans le monde des affaires, Hassan Abdallah, congolais d’origine libanaise, veut se rendre disponible « financièrement et physiquement »pour le DCMP. Ami d’Aubin Minaku, l’homme est arrivé à Kinshasa à l’âge de 4 ans et a toujours soutenu Imana dans l’ombre. Sa vision : faire de DCMP, un club professionnel » note Dickson Yala, communicateur de DCMP. Et d’ajouter que l’environnement actuel le pousse ainsi à postuler. Du côté des supporters, convient-il de noter la chose ne peut qu’apporter joie et espoir.

Sur la liste des postulant, l’on note aussi le nom du PDG de la Rtga et député national Puis Mwabilu.

Cette année donc s’annonce assez particulière pour les Immaculés qui veulent retrouver leurs temps de gloire. Wait ans see !

Source : Media Congo

Laisser un commentaire