Tueries au Kasaï : l’ONU accuse les Fardc et la milice Kamuina Nsapu

0

Le rapport des experts de l’ONU sur les atrocités commises dans le Kasaï entre 2016 et 2017 sera présenté le 3 juillet 2018 par le Haut-commissaire des Nations-Unies aux Droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, devant le Conseil de droits de l’homme de l’ONU.

Ce document accable les forces de défense et de sécurité ainsi que la milice Kamuina Nsapu. Pour les experts de l’ONU, tous ont commis des crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

« Ces attaques ont été menées contre des populations civiles, avec un caractère généralisé ou systématique… ».

L’équipe des experts, composée du Sénégalais Bacre Ndiaye, du Canadien Luc Coté et de la Mauritanienne Fatimata M’Baye, précise que  » certaines exactions peuvent être qualifiées de persécution pour des motifs ethniques « .

Des civils, révèle-t-on, ont été délibérément tués, dont nombre d’enfants. Il y a eu des mutilations, viols et autres formes de violences sexuelles, tortures et exterminations ».

Ces faits constituent des crimes contre l’humanité, à en croire ces experts qui citent des actes de meurtre, viol, réduction en esclave, persécution et autres actes inhumains.

Le groupe d’experts onusiens déplore un  » très sérieux problème d’impunité, malgré l’ampleur et la gravité des crimes « .

L’ONU constate également que cette vague de violences au Kasaï s’inscrit dans un contexte national de tension autour de l’élection présidentielle, et du pouvoir coutumier lié étroitement à l’identité ethnique.

Ces enquêteurs s’étaient entretenus avec 524 victimes, témoins, auteurs présumés et bien d’autres sources. Des documents, photographies et vidéos appuyant les témoignages ont été collectés.

 

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire