Tshopo: Poursuite des combats entre les FARDC et les miliciens à Ubundu

0

Les affrontements se poursuivent à Mutshaliko et à Lowa-Etat entre les hommes armés appelés les « revendiquants » et les FARDC dans le territoire d’Ubundu, à 125 Km au sud de Kisangani. La cité d’Ubundu continue de recevoir les militaires blessés ainsi que les déplacés. L’autorité territoriale appelle le gouvernement congolais pour la énième fois à voler au secours des sinistrés.

Selon l’administrateur du territoire d’Ubundu, les belligérants se battent dans ces deux localités, vidées de leurs habitants. Les militaires des FARDC sont positionnés dans la cité et les « revendiquants », dans la forêt.

C’est par moment, affirme-t-il, que les « revendiquants » sortent de la forêt et attaquent l’armée gouvernementale. Les villages au sud de Lowa, à la limite avec la province du Maniema, selon lui, se vident aussi de leurs habitants. Ces derniers en grand nombre vont se réfugier à Kowe, une localité de Maniema.

Des militaires grièvement blessés, qui arrivent à la cité d’Ubundu, poursuit-il, sont soit directement transférés à Kisangani pour des soins, soit soignés sur place.

Par ailleurs, l’administrateur d’Ubundu se plaint du comportement des militaires venus en renfort et en attente d’un éventuel déploiement à Lowa. Mercredi dernier, à la suite d’une incompréhension, souligne-t-il, deux d’entre eux se sont tirés dessus pendant la nuit à l’hôpital général de référence d’Ubundu.

Cette situation a créé la paniqué non seulement chez les malades internés mais aussi auprès des habitants de la cité, affirme l’abbé Augustin Yafufa, curé intérimaire de la paroisse Saint Joseph d’Ubundu.

A propos des déplacés, l’administrateur du territoire dit s’impatienter à attendre l’intervention du gouvernement congolais en vue de faire face à la situation que traversent plus de 6 500 personnes. Elles sont sans assistance depuis leur arrivée à Ubundu centre, il y a plus d’un mois.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire