Tshopo: les députés empêchés d’accéder au siège de l’assemblée provinciale

0

La police nationale a empêché jeudi 11 mai à Kisangani les députés d’accéder au siège de l’Assemblée provinciale de la Tshopo où ils devaient examiner la motion de défiance contre le gouverneur Jean Ilongo Tokole.

Selon des sources sur place, il y a eu bousculades et disputes entre les députés provinciaux et les policiers commis à la garde de l’Assemblée provinciale.

Tôt le matin, toutes les voies d’accès au bâtiment étaient barricadées par les policiers.

Une situation qui a suscité la colère des députés provinciaux.

Le rapporteur-adjoint de l’Assemblée provinciale de la Tshopo, Soleil Mosindo, a avoué ne pas comprendre ce qui se passait autour du siège de son institution.

«La situation qui vient de se passer à l’Assemble laisse des questionnements dans nos têtes. Je crois que le bureau de l’Assemblée provinciale va se comporter en qualité de première institution, parce que ce que nous avons observé, nous ne savons pas si ça provenait d’où», a-t-il indiqué.

Les députés provinciaux devaient examiner une motion de défiance contre le gouverneur.

Pour l’initiateur de la motion, Bosenge Akoko, il s’agit là d’un outrage à l’Assemblée provinciale.

«Par rapport  à l’incident que nous déplorons, il y a lieu de dire que ça constitue l’outrage envers l’Assemblée provinciale. Nous sommes à la recherche des éléments pour savoir qui a envoyé l’inspecteur provincial de la police à se comporter de cette manière-là», a-t-il déclaré.

Pour sa part, le président de l’Assemblée provinciale de la Tshopo, Joël Bafandu, actuellement à Kinshasa, appelle la population de Kisangani au calme.

Il assure que les travaux de l’assemblée provinciale reprendront à son retour de Kinshasa.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire