Tshopo : les déplacés de guerre de Lowa dorment sur les îlots du fleuve Congo (société civile)

0

Une centaine de déplacés de guerre, ayant fui la cité de Lowa, se sont réfugiés dans le territoire d’Ubundu (Tshopo). Selon la société civile, ces personnes, passent la nuit sur les huit îlots du fleuve Congo. Plus de mille huit cents personnes (femmes, hommes, enfants, jeunes et vieux) ont fui les combats qui ont opposé la coalition Maï-Maï « Portugais »-Thomas Mesandu et les Forces armées de la RDC.

« Ces personnes sont venues sans provisions. Il y en a qui ont des enfants et des nourrissons et mais ils passent la nuit à la belle étoile, sans couvertures », a décrit, jeudi 21 février, le vice-président de la société civile d’Ubundu, Franck Linaito.

Il invite les autorités provinciales et les humanitaires à venir en aide à ces personnes qui se retrouvent dans des conditions difficiles.

« Il faut au moins un petit rien pour leur survie. Ça nécessite de l’aide émanant de partout. Il faut faire évacuer les déplacés qui sont sur les îlots, et les amener à la cité. Il nous faut du carburant et des moteurs hors-bord ou louer des pirogues », a demandé Franck Linaito.

Après l’affrontement entre la coalition Maï-Maï et l’armée, la cité de Lowa est complètement vidée de ses habitants. Même les combattants de la coalition Maï-Maï « Portugais » et Thomas Mesandu se sont retirés dans la forêt craignant une éventuelle contre-offensive des FARDC, indiquent des sources sur place.

La coalition des Maï-Maï « Portuguais » et de Thomas Mesandu contrôle, depuis mardi 12 février la cité de Lowa. Cette cité est un grand centre commercial du territoire d’Ubundu.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire