« Tryphon Kin Kiey Mulumba n’a jamais perçu un financement quelconque du FPI » (Avocats)

0

Accusé d’avoir reçu un financement de plus de 400.000 dollars américains du Fonds de promotion de l’industrie (FPI), le candidat président Tryphon Kin Kiey Mulumba ne reconnaît pas ce que lui réclame cet établissement public.

Dans une correspondance adressée au directeur général du FPI en date du 19 octobre courant, l’avocat conseil de Tryphon Kin Kiey Mulumba indique que son client « n’a jamais perçu un financement quelconque du FPI ». Et que, par conséquent, le candidat président ne doit rien à cet établissement public.

« A la suite d’un contrat de prêt n° 641 conclu le 23 octobre 2009 entre les ETS Finance Press Group et le Fonds de promotion de l’industrie, votre organisme public a dirigé vers la Trust Merchant Bank le prêt de Francs congolais 167.374.320,57 estimé in illo tempore à plus ou moins USD 480.000,00 qu’il venait d’octroyer à l’entreprise Finance Press Group contre l’hypothèque (certificat d’enregistrement n° Vol Al 427 Folio 16) sur la propriété du professeur Tryphon Kin Kiey Mulumba évaluée sous ordres Robert Levis, par IMMOAF, à 1.292.205,66 USD. Il est clair que sans mandat de notre client, le Fonds de promotion de l’industrie a dirigé vers la banque TMB ce prêt industriel  de USD 480.000,00 pour qu’il serve au remboursement d’un crédit privé de Euros 150.000,00… », indique le cabinet Blaise Tayeye, conseil de Kin Kiey Mulumba.

Et d’ajouter : « si le Fonds de promotion de l’industrie et son directeur général Constantin Mbengele K. Thamuk ont unilatéralement et miraculeusement décidé de diriger un prêt industriel vers un compte privé qui ne leur avait jamais été communiqué et alors que le compte Finance Press Group à la Rawbank avait été expressément désigné et remis par le professeur Tryphon Kin Kiey Mulumba aux services juridiques du FPI selon un témoignage d’un directeur du FPI enregistré par le tribunal, il est établi que les raisons de ce paiement vers la TMB sont connues par le seul Fonds de promotion de l’industrie ».

Le conseil de Kin Kiey Mulumba estime qu’à travers cette affaire, l’honneur et la crédibilité de son client ont été injustement salis. Et, dans le souci de mettre définitivement un terme à cette affaire « aux conséquences incalculables », l’avocat conseil a déclaré se mettre, sans délai, à la disposition du directeur général du FPI pour trouver une solution rapide, juste et équitable rétablissant l’honneur, la réputation et la dignité « gravement ternis » de son client, le professeur Tryphon Kin Kiey Mulumba.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire