Tournoi international des moins de 20 ans de volleyball : le comité d’organisation s’active pour la réussite de la 4e édition

0

La compétition réunira près de cinq pays de la sous-région dans les versions messieurs et dames, à partir du 24 décembre, à Brazzaville.

Tournoi international des moins de 20 ans de volleyball : le comité d’organisation s’active pour la réussite de la 4e éditionLe tournoi international de volleyball des moins de 20 ans, a expliqué Ernest Guy Pépin Oyela, le président de la Kinda Odzoho, au cours d’une conférence de presse animée le 7 décembre au gymnase Henri-Elendé, a été créé en 2014. Baptisé Challenge Calixte-Nganongo, il réunissait le Cameroun et le Congo représenté par Kinda Odoho. Après trois éditions, la compétition est en train de prendre une autre dimension car, a t-il indiqué,  beaucoup de pays de la sous- région ont manifesté leur intérêt. C’est le cas pour cette 4e édition.  « Nous avons le plan de vol du Cameroun  qui arrive le 22 décembre, de la  République centrafricaine dont l’arrivée de la délégation est prévue pour le 23 décembre. La République  démocratique du Congo a  confirmé sa participation ainsi que  le Gabon. Notre pays sera représenté par la DGSP, Inter,  Espoir, Kinda Odzoho, Renaissance de Mpila », a assuré Ernest Guy Pépin Oyela.

Il a, par ailleurs, expliqué que cette compétition a une importance capitale dans la mesure où elle constitue un tremplin pour les jeunes volleyeurs à une préparation au sport d’élite d’autant plus que son but est d’occuper et d’éduquer les jeunes par des loisirs sains. « La compétition permet un brassage entre les jeunes de plusieurs pays, leur permettant de se connaître et de mesurer leur niveau de performance », a précisé l’organisateur. 

 Il a indiqué que ce tournoi est né à partir d’un constat amer selon lequel, la zone Afrique centrale manquait de compétition en raison de la prise en charge très élevée. Heureusement, a-t-il ajouté,  la nouvelle formule n’exige aucun frais pour participer.  Le projet s’est développé grâce au Cameroun qui organisait chaque année un tournoi des écoles de formation. Lors de la première édition, Kinda Odzoho a occupé la première place mais cette équipe n’a pas pu défendre son titre pendant la deuxième édition. A la troisième en 2016, elle s’est contentée de la deuxième place.  

Sur son appellation Challenge Calixte Nganongo, le président de Kinda Odzoho a justifié : « Notre président avait présenté la  compétition  au président de la CAVB d’autant plus qu’il  fallait trouver un cadre légal, juridique à ce tournoi . Le président de la CAVB a accepté mais à condition qu’il ait cinq pays qui y participent. C’est le cas cette année. Pour cette raison, nous avons proposé à nos amis camerounais que ce tournoi portera désormais le nom de Calixte Nganongo. »

Calixte Nganongo, a ajouté le conférencier, est une légende en matière de sport et particulièrement de volleyball. Il a joué à un très haut niveau, capitaine des Diables rouges, de Cara, directeur technique national, entraîneur des Diables rouges. « Il est toujours resté à l’écoute de la jeunesse et il nous a toujours aidés. », a-t-il précisé.

Légendes et crédits photo : 

Ernest Guy Pépin Oyela ( au centre) animant la conférence de presse/Adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire