Tirs près de la cathédrale de Lingwala, V. Kamerhe : « Venons de vivre la barbarie de la police qui lance des bombes lacrymogènes alors que nous sortions de la messe des martyrs du 31 déc…»

0

La tension était vive ce vendredi 12 après la messe dite par le Cardinal Monsengwo en mémoire des victimes de la répression du 31 décembre 2017.

Tension et débandade observées suite aux tirs à balles réelles et au lancement des gaz lacrymogènes par les forces de sécurité pour disperser une marche improvisée à l’issue de la messe.

Bilan quelques blessés à cause de la bousculade qui s’en était suivie.

Une action que s’est empressé de condamner le président de l’Union pour la Nation Congolaise via Twitter.
« Venons de vivre la barbarie de la police qui lance des bombes lacrymogènes alors que nous sortions de la messe des martyrs du 31 déc en marchant joyeusement avec la population revigorée par l’homélie et le message très fort de la CENCO. Au peuple la victoire », a indiqué Vital Kamerhe.

La police a procédé à des interpellations, selon des témoins.

Au cours de cette messe, la journée du 31 décembre a été baptisée désormais  » journée des martyrs de l’accord de la Saint-Sylvestre ».

Jeff Kaleb

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire