Tension entre l’UDPS et le FCC : la FBCP relève des arrestations

0

L’organisation de défense des droits de l’homme établie en République démocratique du Congo a déploré, le 13 juin, les incidents survenus la veille à Kinshasa, marqués par les disputes entre les partisans des deux formations politiques. Elle a appelé la justice à se saisir  des auteurs et leurs complices afin qu’ils répondent de leurs actes.

 

 

 

 La Fondation Bill-Clinton pour la paix (FBCP) a relevé, dans un communiqué, qu’au cours des échauffourées dénoncées, dix-sept personnes ont été interpellées. Surprises avec des machettes, elles auraient été transférées dans les installations de l’Agence nationale de renseignement. Mais elle n’a pas clairement noté l’appartenance de ces individus arrêtés.

Citant, par ailleurs, une source sécuritaire, la FBCP affirme qu’un député national membre du Front commun pour le Congo (FCC), plate-forme politique à laquelle appartient le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, distribuait de l’argent aux jeunes de cette formation politique pour des actions visant à troubler l’ordre public. La FBCP rappelle qu’un Etat de droit ne peut pas avoir des miliciens et demande à la justice à se saisir  des auteurs et leurs complices afin qu’ils répondent de leurs actes.

Légendes et crédits photo : 

Des militant du PPRD, lors des manifestations devant le Palais du peuple /tiers

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire