Tennis : soupçons de matchs truqués à Roland-Garros et Wimbledon

0

Une rencontre de la dernière édition de Roland-Garros et trois matchs de Wimbledon sont suspectés d’avoir été arrangés.

Des matchs de Grand Chelem ont-ils été truqués? La Tennis Integrity Unit (TIU), l’instance anti-corruption du tennis professionnel, a annoncé jeudi dans un communiqué publié sur son site que 53 rencontres professionnelles ayant eu lieu cette année étaient suspectées d’avoir été arrangées, dont une s’étant déroulée à Roland-Garros et trois à Wimbledon.

Les soupçons de la TIU proviennent d’anomalies repérées sur des paris concernant les matchs en question. Des paris inhabituels ont notamment été identifiés sur deux matchs de qualification du Grand Chelem londonien et sur un match du tableau principal. Dans son communiqué, la TIU précise qu’une alerte ne constitue pas une preuve de match truqué. 

Des précédents en 2016

Une enquête a été ouverte et ces rencontres vont être revues et analysées pour repérer d’éventuels cas de tricherie. Sur les 53 matchs faisant l’objet de suspicions sur la période allant d’avril à juin 2017, 40 proviennent de rencontres de niveau inférieur, en Challenger et Future. Aucun match de Coupe Davis et de Fed Cup n’est en revanche concerné. 

Ce n’est pas la première fois que de tels soupçons pèsent sur le monde du tennis. En janvier 2016, BuzzFeed News et la BBC avaient publié une enquête révélant l’existence de nombreux matchs ayant eu lieu entre 2010 et 2015 sur lesquels pesaient des soupçons de trucage. Une enquête indépendante avait été menée, mais il n’y a jusqu’à présent eu aucune preuve que les matchs en question aient été truqués. 

Lorsqu’un joueur est soupçonné d’avoir participé à truquer un match, la TIU peut lui demander de lui fournir ses conversations téléphoniques et ses e-mails. Il peut refuser, mais il s’expose alors à une suspension pour non-coopération. En août 2015, le Slovaque Ivo Klec, 34 ans, avait ainsi écopé d’une suspension de deux ans par la Fédération internationale pour cette raison. 

Source : Media Congo

Laisser un commentaire