Télécommunications : les recettes des entreprises vont baisser jusqu’en 2020

0

L’estimation est de Globaldata, dans son rapport « Democratic republic of Congo: country intelligence report » publié le 1er juin sur la base d’éléments fournis par les principales entreprises du secteur opérant dans le pays, principalement Vodacom, Airtel, Orange , Africell DRC, Trace Urban et Facebook.

Le rapport, selon ses concepteurs, fournit une vue d’ensemble du marché des télécommunications en République démocratique du Congo (RDC) aujourd’hui, avec des prévisions détaillées des indicateurs-clés jusqu’en 2022. Publié chaque année, le document fournit une analyse détaillée des opportunités à court terme, la dynamique concurrentielle et l’évolution de la demande par type de service et technologie / plate-forme sur les marchés de la téléphonie fixe, large bande et mobile, ainsi qu’un examen des principales tendances réglementaires.

Le texte indique que le total des revenus des services de télécommunications en RDC a atteint 1,1 milliard de dollars en 2017, soit une baisse de 14,2% par rapport à 2016, principalement en raison de la restriction des dépenses de consommation dans un contexte de léthargie économique, d’inflation élevée et d’instabilité politique. Selon ce document, les recettes totales continueront de baisser jusqu’en 2020, à un taux de croissance annuel composé de 1,8% avant de repartir à la hausse en 2021 et de passer à un milliard de dollars d’ici à 2022, grâce au segment des données mobiles. À ce sujet, souligne le texte, le chiffre d’affaires de la téléphonie mobile a représenté 68,3% du chiffre d’affaires total en 2017 mais baissera entre 2017 et 2022 pour atteindre 605,6 milliards de dollars d’ici à 2022, en raison de la baisse des revenus vocaux mobiles à la  suite des réductions de tarifs vocaux, remises et bonus accordés par les opérateurs.

En outre, renseigne le rapport, les revenus des données mobiles augmenteront à 372,6 millions de dollars d’ici à 2022, grâce à la croissance des abonnements internet et à l’augmentation revenu moyen par client / utilisateur des données mobiles. Par ailleurs, indique le document de Globaldata, la 3G restera la technologie mobile la plus adoptée sur la période de prévision 2017-2022 et les abonnements 3G et 4G augmenteront plus rapidement. Les principaux opérateurs mobiles, Vodacom , Airtel , Orange et Africell  continueront à se concentrer sur les investissements réseau et l’expansion de la couverture, le déploiement de la fibre et les services à valeur ajoutée.

Analyse approfondie et prospective

Selon ses concepteurs, le rapport « Democratic republic of Congo : country intelligence report » propose une analyse approfondie et prospective des marchés des télécommunications, des fournisseurs de services et des principales opportunités dans un format concis pour aider les dirigeants à élaborer des stratégies de croissance proactives et rentables. En outre, explique-t-on, le rapport examine les hypothèses et les moteurs des tendances actuelles et futures des marchés de la téléphonie mobile, de la téléphonie fixe et du haut débit en RDC, y compris l’évolution des parts de marché des fournisseurs de services. Avec plus de vingt graphiques et tableaux, le texte est conçu pour un public de niveau exécutif, bénéficiant d’une qualité de présentation. Ce document, précisent ses rédacteurs, fournit une évaluation du marché facile à comprendre pour les décideurs, fondée sur des informations détaillées recueillies auprès des acteurs du marché local. Ce qui permet aux dirigeants de se familiariser rapidement avec les tendances actuelles et émergentes des marchés des télécommunications dans le pays. La perspective générale du rapport, note-t-on, associée à des détails complets et exploitables, aidera les opérateurs, les fournisseurs d’équipements et les autres acteurs de l’industrie des télécommunications à réussir dans le difficile marché des télécommunications en RDC.

Les grandes articulations

 Le rapport présente le contexte démographique et macroéconomique en RDC ; l’environnement réglementaire et les tendances: un examen du cadre réglementaire et du programme pour les dix-huit à vingt-quatre prochains mois ainsi que des développements pertinents concernant l’octroi de licences d’utilisation du spectre, les plans nationaux pour le haut débit, la réglementation tarifaire, etc. ; les perspectives du marché des services télécoms: analyse ainsi que des chiffres historiques et des prévisions de revenus de services sur les marchés de la téléphonie fixe, du haut débit, de la téléphonie mobile et des données mobiles ; le paysage concurrentiel: un examen du positionnement des principaux acteurs du marché des services de télécommunications ainsi que des parts de marché des abonnements dans les différents segments ; des instantanés de l’entreprise: analyse de la situation financière des principaux fournisseurs de services sur les marchés des télécommunications ; les hypothèses sous-jacentes des prévisions de base publiées ainsi que les évolutions potentielles du marché qui modifieraient positivement ou négativement les perspectives de base.

Légendes et crédits photo : 

Photos d’illustration

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire