Tanganyika : les jeunes comptent donner des orientations pour le choix des futurs dirigeants de la province

0

Les leaders des jeunes de la province du Tanganyika comptent donner des orientations en prélude à l’élection des futurs dirigeants de la province. Ils se sont ainsi exprimés vendredi 25 janvier, lors de la rencontre du cadre de concertation et de réflexion sur la gestion de la province.

Pour ces jeunes, la gestion de la province du Tanganyika pendant les 3 années d’existence de cette entité a été calamiteuse.

« Nous avons constaté que ça n’a pas marché durant les 3 ans de démembrement de la province, et nous nous sommes dit il faut qu’on réfléchisse. Ça veut dire que nous devons faire des projections pour présenter le portrait-robot du futur gouverneur de la province du Tanganyika », a affirmé le porte-parole des jeunes du Tanganyika, Bruno Jibikilayi Ngalamulume.

Il a estimé que ce portrait-robot sera adopté aussi par les responsables des regroupements politiques « pour les aider sensiblement à faire le choix de la personne qu’il faut pour cette province. »

Pour Bruno Jibikilayi Ngalamulume, le fonctionnement de l’assemblée provinciale et l’exécutif provincial a été négatif sur tous les points.

« Et pour exprimer cela en valeur et en chiffres, nous avons mis en place une commission qui va commencer le travail à partir d’aujourd’hui [vendredi 25 janvier], pour chiffrer et donner d’une manière exacte tout ce qui n’a pas marché dans la province. Nous allons commencer par le programme d’action que le gouverneur de province s’est fixé en venant solliciter les voix des élus de la province du Tanganyika », a-t-il rappelé.

Ces jeunes se sont réunis pour évaluer les actions des autorités provinciales, à l’initiative d’une structure dénommée Parlement Debout Sans Tabou du Tanganyika.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a procédé à l’ouverture des bureaux de réception et de traitement des candidatures pour l’élection des sénateurs, gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces de la RDC. Selon son calendrier, les sénateurs seront élus le 6 mars alors que l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs doit intervenir le 18 mars.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire