Suspendu du Palu, « Ils se sont sentis honteux comme des hiboux exposés à la lumière du jour après avoir été dénoncés », tance Lokondo

0

Visiblement la mise en place du gouvernement Ilunga n’a pas fini de diviser les états-majors politiques. Suspendu par son regroupement Palu et alliés, l’honorable Henri-Thomas Lokondo n’a pas tardé pour réagir. Ce mercredi 14 août dans une radio émettant à Kinshasa, il a fait savoir qu’il n’a pas besoin du Palu pour exister.

À l’en croire, les dirigeants du Palu se sont sentis honteux comme des hiboux exposés à la lumière du jour parce que « nous avons dénoncé ».

« Comment Lugi Gizenga, un non élu, peut suspendre des élus ? », s’est interrogé l’élu de Mbandaka.

Pour le président de l’Union congolaise pour la liberté (UCL), sa suspension est une décision « irrégulière ».

Dans une décision prise mardi 13 août, le président du regroupement politique Palu et alliés, Lugi Gizenga, a suspendu, des députés dont Henri-Thomas Lokondo, Elvis Mutiri, respectivement premier et deuxième vice-présidents du parti lumumbiste unifié et alliés.

Une suspension à durée indéterminée est aussi infligée à Hyacinthe Richelieu Lumumba, rapporteur adjoint du bureau exécutif du regroupement.

Lugi Gizenga accuse les trois cadres précités d’avoir entrepris constamment des actions isolées de tendance à créer la confusion et compromettre les objectifs du groupement.

Le député national Henri-Thomas Lokondo Yoka, avait lui accusé le lundi le parti de Gizenga (Palu) de n’avoir transmis que les noms de ses membres préférant ignorer ses alliés. L’élu de Mbandaka a affirmé que le Palu a confectionné seul la liste dans une résidence privée. Situation qu’il avait dénoncée et qualifiée « d’injuste et de manque de solidarité » au sein du regroupement.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire