Sud-Kivu : « Taxe sur passager », Nyamugabo ne désarme pas !

0

La réaction de Claude Nyamugabo autour de la suspension de la taxe sur passager ravive le débat qu’on pensait du moins clos provisoirement !

Le gouverneur du Sud-Kivu annonce carrément « la réactivation » de cette taxe dans un délai pas long.

Selon nos confrères de Radio Star de Bukavu, le gouverneur Nyamugabo a promis que cette taxe sera prochainement perçue, battant en brèche les arguments de son illégalité. Claude Nyamugabo parle plutôt d’un problème d’application de cette taxe.

« Je ne voudrais pas qu’on revienne sur ce débat. Il faut qu’on cesse de croire que le gouverneur est là pour créer des taxes, c’est une taxe prévue dans le budget 2018. C’est vrai qu’il y a eu des problèmes dans l’application, j’ai décidé de suspendre, mais sachez que la taxe est toujours là et pourra rejaillir à tout moment avec plus d’explications pour que la population comprenne », a déclaré Claude Nyamugabo, cité par Radio Star.

Cette annonce de Claude Nyamugabo risque de surchauffer encore une fois les esprits dans le camp des acteurs de la société civile et des mouvements citoyens. Certains parlaient déjà d’une victoire « contre l’arbitraire ».

Le même fond peut-être et la forme ?

Quelle forme prendra alors la taxe sur passager « nouvelle formule » ? Des indiscrétions au sein de l’équipe gouvernementale annoncent qu’elle pourrait être incorporée dans le billet de voyage dans certains cas pour ne plus revivre la même erreur due à son recouvrement.  

D’ailleurs, dans l’entendement de ceux qui l’ont mise sur pieds, il fallait qu’elle soit payée par les responsables d’agences et non des passagers « comme c’était une taxe collectée » apprend-on à la Direction provinciale de mobilisation et d’encadrement des recettes (DPMER).

Une position réconfortée par celle d’un autre cadre au sein de la DPMER au début de la problématique de paiement de cette taxe. Celui-ci expliquait à Laprunellerdc.info qu’en principe cette taxe devrait être payée par les agences et non les personnes.

« Ce sont les propriétaires des véhicules qui doivent en principe payer cette taxe. C’est une taxe collectée et ce n’est pas une taxe immédiatement payée… même au bateau on ne fait pas payer toute cette taxe par personne », expliquait-il à notre rédaction.

Pour rappel, la perception de la très controversée taxe « sur passager » a été suspendue par le ministre provincial de l’Économie et Plan sur instruction du gouverneur. Une taxe qui avait créé moult protestations de la part des acteurs de la société civile et des habitants. Cette taxe était désormais perçue par la DGM aux frontières pour ceux qui se rendaient à Uvira et Kamanyola mais aussi sur différents parkings à destination de l’intérieur de la province. L’autre partie était perçue aux ports. Le ministre Müller Manassé Ruhimbika précisait par ailleurs que cette taxe n’a jamais été illégale.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire