Sud-Kivu : inquiétude des ressortissants d’Idjwi face à la montée de l’insécurité dans leur territoire

0

Sud-Kivu : inquiétude des ressortissants d’Idjwi face à la montée de l’insécurité dans leur territoire

La situation d’insécurité qui sévit actuellement dans le territoire insulaire d’Idjwi dans la province du Sud-Kivu inquiète plusieurs ressortissants de cette entité de la province du Sud-Kivu.

Les ressortissants de ce territoire réputé comme un havre de paix et qui l’a été pendant plusieurs années malgré les périodes d’instabilité en province, ne comprennent plus d’où cette insécurité arrive avec les mêmes modes : les assassinats crapuleux sans emporter quoi que ce soit.

L’un d’eux, Bahati Rubango Fiston, porte-parole des étudiants de l’Institut supérieur pédagogique de Bukavu, ISP parle d’une situation inquiétante.« C’est le seul territoire qui n’avait pas de problème. Imaginez-vous qu’il devienne comme les autres ! C’est inquiétant ».

«Comment ce dossier des assassinats dans un territoire réputé pacifique et à la veille des échéances électorales ? C’est devenu inquiétant. Je suis profondément choqué par cette situation qui s’annonce déjà à la veille des échéances électorales. Tuer des gens dans sur une île et ne pas arriver à dénicher les malfrats ? Je suis très inquiet. Comment les candidats vont faire la campagne dans cette insécurité ? » s’interroge Bahati Rubango Fiston.

Il s’interroge aussi sur le pourquoi de l’interdiction de circulation après 19 heures faite par les éléments des Forces armées de la RDC alors que, dit-il, les gens ont l’habitude de circuler 24 heures sur 24.

« Cette situation déplorable a eu lieu alors qu’on y a envoyé des militaires. À Idjwi on marchait 24 heures sur 24 mais ces militaires auraient interdits toute circulation d’après 19heures, ce qui inquiète les habitants » dit-il.

Celui-ci met en garde les acteurs politiques « en mal de positionnement » qui pourraient tenter de déstabiliser ce territoire pour terrifier les autres.

Le 11 Mai dernier, trois personnes ont été assassinées en territoire d’Idjwi, dans la Chefferie Ntambuka. Il s’agit du chef de village Nyakibamba monsieur Dunia Bukene du groupement Mugote qui a été attaqué à son domicile. Les malfrats n’orient emporté. Deux autres personnes en provenance de MONVU ont rencontré les malfrats et ont été assassinés

Ce meurtre rappelle celui du chef de groupement Mugote qui avait été lâchement assassiné l’an dernier à quelques mètres de son bureau.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire