Sud-Kivu : environ 60 000 personnes privées de soins de santé dans les Hauts-Plateaux de Bijombo

0


Environ 60 000 personnes sont privées des soins de santé dans les Hauts-plateaux de Bijimbo, renseigne une note d’informations humanitaires du 26 juin. Cette situation est consécutive à la flambée de violence qui a contraint huit formations sanitaires, dont l’Hôpital général de référence de Katanga à fermer, privant ces personnes de soins de santé de qualité.
Les besoins humanitaires urgents sont aussi dans les domaines de la sécurité alimentaire et en articles ménagers essentiels. Aucune intervention humanitaire n’a été effectuée dans les Hauts-Plateaux de Bijombo depuis avril 2017, précise OCHA. Cette zone montagneuse, où la situation sécuritaire reste très volatile, est accessible uniquement à pied ou par voie aérienne.
La situation humanitaire continue de se dégrader dans ces Hauts-Plateaux de Bijombo (territoire d’Uvira). Alors qu’environ 16 000 personnes avaient été forcées de se déplacer entre fin avril et début mai 2018 en raison de violences intercommunautaires selon le Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC), de nouveaux mouvements de population ont été signalés depuis mi-juin en raison de la reprise des affrontements.

Les sources humanitaires estiment cette nouvelle vague de déplacement à près de 3 500 personnes. Les mouvements ont eu lieu pour la plupart à l’intérieur des Hauts-Plateaux de Bijombo.

Toutefois, poursuivent les humanitaires, plus de 700 déplacés en provenance de cette région se trouveraient à Uvira et dans les villages en périphérie de la ville.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire