Sud-Kivu: des jeunes ressortissants d’Idjwi s’insurgent contre les tracasseries aux ports de Bukavu

0

Les jeunes ressortissants du territoire d’Idjwi vivant à Bukavu disent « NON » à la taxe de la direction provinciale de Mobilisation et d’encadrement des recettes DPMER et ce qu’ils qualifient de tracasseries de la Direction Générale des Migrations, infligées aux ressortissants d’Idjwi aux ports de Bukavu.

Dans une lettre adressée au gouverneur de la province avec copies aux services concernés, ces jeunes réunis au sein de la solidarité des étudiants et jeunes pour le développement d’Idjwi, dénoncent les tracasseries dont sont victimes leurs compatriotes qui quittent Bukavu pour Idjwi.

Il s’agit principalement de la taxe sur le tourisme perçue par la DPMER (800FC), et 500 Francs exigés par les agents de la DGM pour inscrire les noms des voyageurs sur le manifeste.

« Au total, 1300 francs congolais que ces services exigent aux voyageurs, en plus du coût du billet. A cela s’ajoutent les tracasseries dont sont victimes ceux qui ont des colis de la part de cette même Dpmer et de certains éléments de la force navale », dit l’un d’eux.

En attendant la réponse de l’autorité provinciale, ces jeunes ont déjà lancé une campagne dénommée : « Je ne suis pas touriste, je rentre chez moi ».

Ils sont dans les différents ports pour expliquer à ces services qu’Idjwi est l’un des 8 territoires de la province du Sud-Kivu, et ne devrait pas être discriminé.

Le dimanche 24 juin par exemple, une cinquantaine de jeunes d’Idjwi ont assiégé le port Salama, et ont fait voyager plus de 60 personnes en destination de cette grande île, sans payer ces frais à contestation.

Contactés, ces jeunes promettent continuer avec leur lutte jusqu’à ce que les autorités comprennent que ces insulaires doivent aussi se sentir protégés et sécurisés dans leur province. Ces actions sont soutenues par plusieurs voyageurs qui jugent discriminatoire ce traitement envers les Ban’Idjwi.

Ces tracasseries sont toujours dénoncées par les armateurs sur le Lac Kivu qui exigent l’application du décret limitant les services qui doivent être présents sur les ports et les Frontières de la RDC.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire